header-coulisses-tv          
Menu

Doc inédit : “La promesse de Florange” mardi 16 avril sur France 5

Doc inédit : “La promesse de Florange” mardi 16 avril sur France 5

Mardi 16 avril à 20:40, France 5 diffusera le documentaire inédit “La promesse de Florange”, un retour sur le combat des sidérurgistes Lorrains.

Ce documentaire revient sur toute une année dans les pas des ouvriers de Florange. De piquets de grève en rencontres avec des élus de la nation, Anne Gintzburger retrace le combat d’une poignée d’hommes déterminés à ne pas laisser leurs hauts-fourneaux disparaître.

Tout commence sur une terre industrielle livrée depuis des années à la désolation. Depuis la décision de Lakshmi Mittal, le P-DG du groupe ArcelorMittal, d’arrêter les deux derniers hauts-fourneaux du site lorrain de Florange, les 70 000 habitants de la vallée de la Fensch retiennent leur souffle. Résolus à ne pas être rayés de la carte sans se battre, les métallos de Florange engagent une course éperdue pour sauver leur usine.

Délégué CFDT, Edouard Martin s’accroche : « En pleine guerre économique, défendil, on ne comprendrait pas que l’on nous réponde : “On ne peut rien faire, il faut laisser faire le marché.” Ce n’est plus supportable, ce n’est plus acceptable. » En février 2012, comme un écho à la promesse faite en 2008 par Nicolas Sarkozy aux sidérurgistes mosellans de Gandrange, Pour faire pression sur le gouvernement, les métallurgistes vont à l’Assemblée nationale, puis campent devant Bercy. Mais Mittal riposte et met en balance les 20 000 emplois qui dépendent de lui en France.

François Hollande s’invite, en pleine campagne présidentielle, à Florange. Face à des hommes qui veulent croire encore que « l’acier lorrain vivra », le candidat du Parti socialiste fait la promesse d’une loi sans précédent s’il est élu à la présidence de la République : « Quand une grande firme ne veut plus d’une unité de production, mais ne veut pas non plus la céder, nous ferons obligation que des repreneurs interviennent. »

Ballottés d’espoirs en déceptions
A Florange, dans la salle des vestiaires désormais déserte, Lionel Buriello, mécanicien sur le haut-fourneau, a l’air perdu : « J’ai l’impression qu’on est en mode “pause” ; je ne sais pas qui va réappuyer sur “lecture”… » Luis Freitas, six ans passés au déchargement des matières premières, a lui aussi le coeur serré : « C ’est la seule usine qui nous reste. » Alors, quand Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, vient à Florange à la fin de l’été 2012 promettre de trouver un repreneur, les 629 ouvriers reprennent espoir. Que la puissance publique ait encore son mot à dire, le bouillonnant ministre y croit, « comme beaucoup de gens, qui pensent que le politique doit être plus fort que l’économie », confie-t-il dans le train qui le ramène à Paris.

Le 27 juillet, un rapport sur « La filière acier en France et l’avenir du site de Florange », commandé à l’expert Pascal Faure, concluait à la viabilité du site. Mais l’espoir a été de courte durée : début octobre, Mittal donne soixante jours au gouvernement pour trouver un repreneur à la filière chaude, la froide n’étant, quant à elle, pas à vendre. Montebourg a deux mois pour trouver un sauveur pour Florange. « Quels sont les leviers du gouvernement pour obliger Mittal à céder ? » interroge Edouard Martin. L’hypothèse d’une nationalisation temporaire du site, défendue par Arnaud Montebourg, paraît un fil bien ténu.

Pour faire pression sur le gouvernement, les métallurgistes vont à l’Assemblée nationale, puis campent devant Bercy. Mais Mittal riposte et met en balance les 20 000 emplois qui dépendent de lui en France. Il est, de fait, en position de force et l’exécutif va capituler : Florange ne sera pas nationalisé et restera aux mains de son propriétaire. Le 6 décembre 2012, le président Hollande promet encore aux métallos de faire de leur site le candidat de la France pour le projet européen Ulcos*, ultime chance de pérenniser la production d’acier en Lorraine. Si, en ce printemps 2013, les deux hauts-fourneaux risquent de s’éteindre, le combat livré par les Florange n’aura pourtant pas été vain. Car le président Hollande l’a annoncé, le Parlement devrait examiner en juin un projet de loi destiné à protéger les sites rentables des licenciements abusifs. Mais il sera alors sans doute trop tard pour la vallée de la Fensch. 

Retour en haut

Également dans l'actu des Documentaires

Invités des émissions TV

26 mai 2017 - 17:52 | Divertissements

“Taratata 100% live” : les invités de Nagui ce soir sur France 2

“Taratata 100% live” : les invités de Nagui ce soir sur France 2

Vendredi 26 mai à 22:40 sur France 2, Ce soir, recevra dans ce “Taratata” inédit des artistes d'univers musicaux différents, ils nous o...

26 mai 2017 - 17:17 | On n'est pas couché

“On n'est pas couché” Spéciale Cannes 2017, les invités de Laurent Ruquier samedi 27 mai

“On n'est pas couché” Spéciale Cannes 2017, les invités de Laurent Ruquier samedi 27 mai

Samedi 27 mai dès 23:20, “On n'est pas couché”, le Saturday Night Show de France 2, prend une dimension exceptionnelle à l’occasio...

23 mai 2017 - 18:58 | Divertissements

“Le village préféré des Français” de retour sur France 2 avec Stéphane Bern mardi 13 juin

“Le village préféré des Français” de retour sur France 2 avec Stéphane Bern mardi 13 juin

“Le village préféré des Français” fête cette année son 6ème anniversaire. L'occasion, pour Stéphane Bern, de repartir sur les routes de Fran...

En savoir plus...

L'actu TV

Vidéos

En coulisses...

Les dossiers