header-coulisses-tv          
Menu

France Ô programme un portrait de Steve Jobs et une enquête au coeur des usines Foxconn en Chine

France Ô programme un portrait de Steve Jobs et une enquête au coeur des usines Foxconn en Chine

Mercredi 15 mai à 20:45, France Ô vous proposera dans le magazine “Investigations”, présenté par Samira Ibrahim, un documentaire sur Steve Jobs, le fondateur d'Apple, et sur les usines chinoises de Foxconn qui tournent à plein régime pour la fabrication des téléphones et tablettes...

Steve Jobs, le visionnaire
Disparu à 56 ans en 2011, Steve Jobs a révolutionné le monde du numérique avec Apple, la société qu'il a cofondée. Un miracle planétaire pour lequel les employés des usines de Foxconn, en Chine, payent au quotidien un lourd tribut.

« Il a levé les yeux vers moi et il m'a dit : Tu veux vendre de l'eau sucrée pour le reste de ta vie ou tu veux venir avec moi et changer le monde ? Il avait un incroyable charisme et il disait exactement ce qu'il faut au bon moment pour soulever l'enthousiasme des gens. » En 1983, alors PDG de Pepsi-Cola, John Sculley ne résiste pas à l'offre de Steve Jobs et prend la direction d'Apple. Deux ans plus tard, les ventes de micro-ordinateurs sont en berne et son conseil d'administration met Jobs sur la touche.

Évincé de l'entreprise qu'il avait fondée avec Steve Wozniak en 1977, Steve Jobs poursuit son aventure entrepreneuriale en créant NeXT Computer, puis le studio d'animation Pixar (Toy Story, WALL-E...). À la faveur du rachat de NeXT par Apple, Steve Jobs retrouve en 1997 les commandes de la marque à la pomme. En déclinant un univers de produits à l'ergonomie et au design uniques, de l'iMac à l'iPhone, de l'iPod à l'iPad, Steve Jobs a révolutionné les usages numériques et fait d'Apple l'une des plus belles success-stories de ce début de XXIe siècle.

Enrichi par les témoignages de multiples acteurs de la saga Apple, à l'instar de l'ancien responsable marketing Guy Kawasaki, et d'observateurs comme le journaliste Robert X. Cringely ou l'écrivain Alan Deutchmann, ce portrait retrace le parcours d'un stratège du secret qui aura été, jusqu'à ce qu'il succombe à un cancer le 5 octobre 2011, un implacable meneur d'hommes et un créateur hors normes.

e-Germinal, dans l'enfer des usines chinoises
Pour que des millions de personnes puissent s'équiper en smartphones et autres tablettes, les usines chinoises de Foxconn tournent à plein régime. Spécialiste de l'assemblage et de la production de composants électroniques grand public, le Taïwanais, qui compte un bataillon de 1,4 million d'employés, fournit les plus grandes marques, d'Apple à Sony, en passant par Nokia, Dell ou Microsoft.

Alertée par le suicide d'une quinzaine de ses ouvriers en 2010, la journaliste Anne Poiret a démarré son enquête sur le site historique du groupe, à Shenzen. Munis de caméras cachées, deux jeunes ouvriers chinois, qui s'y font recruter, témoignent de la dureté de leurs conditions de vie. Pour ces nouveaux « Misérables », des journées de douze, parfois quinze heures de travail, pas de week-ends, des repas pris en solitaire au réfectoire et des nuits passées à huit dans un dortoir, dont la facturation est déduite d'un maigre salaire mensuel d'environ 200 euros.

« Après la vague de suicides, explique un chercheur de l'université de Canton, Foxconn a accéléré sa délocalisation sur d'autres sites en Chine. » Installant de nouvelles usines dans le centre du pays, l'entreprise y bénéficie d'une main-d'œuvre encore plus corvéable et qu'elle rémunère encore moins. Faisant appel à une armée d'étudiants, utilisés pendant plusieurs mois comme stagiaires, et continuant de pousser au désespoir des salariés éreintés par les heures supplémentaires, Foxconn serait toujours aussi peu regardant sur le quotidien de ses employés.

Certains réclament justice, comme la famille d'une jeune fille clouée dans un fauteuil roulant après avoir essayé d'attenter à ses jours, ou celle de Jin Zheng Feng, qui s'est donné la mort. Mais rien ne bouge, le géant s'entête à décliner toute responsabilité... Seules nouveautés, la généralisation de la pose de filets de protection sous les fenêtres de ses dortoirs, et puis l'annonce, à la fin de l'année dernière, du déploiement dans ses ateliers d'un million de robots d'ici à deux ans. Des machines qui, elles, n'auront jamais l'idée ni de rechigner à la tâche ni de se plaindre...

Retour en haut

Également dans l'actu des Documentaires

Dernières vidéos

Invités des émissions TV

26 mars 2017 - 17:21 | Magazines

Replay “Salut les terriens !” samedi 25 mars sur C8 : les vidéos des interviews

Replay “Salut les terriens !” samedi 25 mars sur C8 : les vidéos des interviews

Thierry ARDISSON a présenté samedi 25 mars sur C8 un nouveau numéro de son magazine “Salut les terriens !”. Nous vous proposons de voir ou d...

26 mars 2017 - 12:15 | Magazines

“Salut les terriens !” : Bruno Masure s'explique face à Thierry Ardisson (vidéo)

“Salut les terriens !” : Bruno Masure s'explique face à Thierry Ardisson (vidéo)

Après le clash survenu le 11 mars dernier sur le plateau de “Salut les terriens !”, Thierry ARDISSON a reçu Bruno MASURE ce samedi 25 mars p...

24 mars 2017 - 18:33 | Magazines

“Salut les terriens !” samedi 25 mars : les invités reçus par Thierry Ardisson sur C8

“Salut les terriens !” samedi 25 mars : les invités reçus par Thierry Ardisson sur C8

Voici les invités qui seront reçus par Thierry ARDISSON samedi 25 mars dans son émission “Salut les terriens !”, diffusée sur C8 à partir de...

En savoir plus...

L'actu TV

Vidéos

En coulisses...

Les dossiers