header-coulisses-tv          
Menu
header-the-voice-auditions-aveugle

Nikos Aliagas nous parle de la 4ème saison de “The Voice” qui débute le 10 janvier sur TF1

Nikos Aliagas nous parle de la 4ème saison de “The Voice” qui débute le 10 janvier sur TF1
La musique, Nikos Aliagas adore ! Pour la quatrième année consécutive, il reprend donc le micro de “The Voice” avec toujours autant de plaisir et d’envie. Proche des familles des talents, son rôle va bien au-delà du maître de cérémonie, comme le confie l’animateur.
Présenter ce concours vous plaît-il toujours autant ?

D’année en année, je garde toujours la même excitation car The Voice raconte toujours une histoire différente. Chaque année, nous nous adaptons à l’air du temps et aux talents du moment. Nous découvrons une multitude de styles et de registres différents, lesquels donnent un nouveau ton à la saison. Vivre cette aventure est toujours très intéressant et plaisant.

La famille s’est agrandie avec l’arrivée de Zazie. Que pensez-vous de cette artiste ?

Auteur-compositeur-interprète, Zazie est tout à fait légitime dans ce rôle de coach. Elle se montre d’ailleurs d’une efficacité redoutable. Lors des auditions à l’aveugle, l’entente entre les coachs a très bien fonctionné. Ils n’hésitent pas à se taquiner pour obtenir un talent dans leur équipe, toujours dans une ambiance bon enfant. À ce jeu, Zazie est très douée. Elle n’hésite pas à blaguer et faire de l’autodérision ! Face aux talents, elle tient des propos sincères et est très profonde dans son ressenti. Pétillante, humble et très abordable, elle n’a pas édulcoré sa singularité d’artiste. Nous avons tous beaucoup ri.

Effectivement, nous vous avons même entendu présenter l’émission en espagnol !

“Compañeras, Compañeros, La Voz*… ” (rires) ! J’adore parler espagnol. Ces instants permettent de détendre tout le monde. Une fois, nous avons dû arrêter le tournage pour cause de fou rire. Nous ne pouvions même plus parler ! Les journées sont intenses et longues, mais je suis vraiment heureux car nous passons de très bons moments.

Comment jugez-vous la promotion de cette année ?

Le casting, placé sous le signe de l’authenticité, relève d’un très bon niveau. Nous avons des voix originaires de toutes parts, des langues, des instruments et des styles musicaux insolites. The Voice possède cette force de ne pas présenter une caricature de talents qui se ressembleraient. Au contraire, dans ce concours, ils sont très atypiques. Ils osent se mettre à nu sur scène, et même s’ils ne réussissent pas, leur courage est louable et je le salue.

En coulisses, vous vous trouvez au plus près des familles. Comment est l’ambiance ?

Elles vivent un moment important de leur vie. Je suis très touché par leurs émotions. Quand je vois une maman qui tremble, j’ai moi-même les larmes aux yeux. Je me dois d’être à leur écoute et de les accompagner. J’essaie de leur montrer de la bienveillance, de les faire rire, et surtout de les consoler si les coachs ne se retournent pas.

Une prestation vous a-t-elle marqué en particulier ?

Nous assistons à tellement de belles interprétations qu’il m’est diffi cile d’en choisir une. Je retiendrais celle d’Igit (saison 3), interprète singulier de Vous les femmes de Julio Iglesias. La prestation de Yoann Fréget - le gagnant de la saison 2 - sur un gospel m’a également beaucoup ému. Parfois, nous oublions que nous nous trouvons sur un plateau de télévision.

Auriez-vous aimé passer les auditions à l’aveugle ?

Oui, pour m’amuser ! En Grèce, il m’arrive de chanter ou de participer à des albums. Je ne souhaite pas faire carrière dans la musique mais j’adore chanter, tout comme faire de la photographie. Pour The Voice, j’aurais certainement interprété Quizás, quizás, quizás du chanteur cubain Osvaldo Farrés. Si je chantais en français ou en grec, les coachs reconnaîtraient ma voix !

“The Voice” a été l’un des premiers programmes à intégrer le digital à son concept, avec MYTF1. Pensez-vous que les réseaux sociaux soient indispensables aujourd’hui ?

L’interactivité et la proximité sont l’avenir de la télévision. Il faut trouver un juste milieu entre internet et la télévision, en veillant à bien intégrer l’apport du digital à l’éditorial du programme. Les réseaux sociaux ne doivent pas apparaître comme un gadget, car le média ne modernise pas l’émission. Seul le contenu le peut. Pour ma part, j’utilise beaucoup Twitter et Vine, même en direct. Si je pouvais avoir une tablette sous le bras lors de tous les directs pour échanger et partager des moments inédits avec les téléspectateurs, je n’hésiterais pas !

Dernière modification lemercredi, 31 décembre 2014 12:29
Retour en haut

Également dans l'actu de l'émission

08 novembre 2016 - 18:42 | The Voice

“The Voice” saison 6 : une nouvelle règle sur les auditions à l'aveugle

“The Voice” saison 6 : une nouvelle règle sur les auditions à l'aveugle

Zazie, Florent Pagny, Mika et M. POKORA ont retrouvé leur fauteuil de coach pour le début des tournages des auditions à l'aveugle de la 6ème...

14 septembre 2016 - 13:38 | The Voice

“The Voice” : M Pokora rejoint Zazie, Mika & Florent Pagny sur la saison 6

“The Voice” : M Pokora rejoint Zazie, Mika & Florent Pagny sur la saison 6

Pour la saison 6, la famille des coachs de “The Voice, la plus belle voix” s’agrandit et accueille un artiste incontournable : M POKORA déjà...

16 mai 2016 - 10:42 | Vidéos

Slimane, le gagnant de “The Voice” au JT de 20H de TF1 : revoir son interview (vidéo)

Slimane, le gagnant de “The Voice” au JT de 20H de TF1 : revoir son interview (vidéo)

Slimane, le gagnant de la saison 6 de “The Voice” et son coach, Florent Pagny, étaient les invités du JT Weekend ce dimanche. Nous vous prop...

15 mai 2016 - 12:11 | Vidéos

Replay “The Voice” : Michel Polnareff chante « Love Me Please, Love Me » en finale (vidéo)

Replay “The Voice” : Michel Polnareff chante « Love Me Please, Love Me » en finale (vidéo)

Événement samedi soir sur TF1 dans la seconde partie de “The Voice”, Michel Polnareff a interprèté en direct « Love Me Please, Love Me ». No...

L'actu TV

Vidéos

En coulisses...

Les dossiers