header-coulisses-tv          
Menu

“CLEM” : Victoria Abril et Laurent Gamelon nous en disent plus sur la 3ème saison qui arrive sur TF1

“CLEM” : Victoria Abril et Laurent Gamelon nous en disent plus sur la 3ème saison qui arrive sur TF1

Dans cette troisième saison, Caro et JP traversent une période de crise. Arrivée dans la famille d'un fils biologique, adultère, maladie... Victoria Abril et Laurent Gamelon évoquent ensemble les événements qui vont venir perturber leur couple de fiction.

Caro et JP apprennent l'existence de Martin, le fils biologique de JP âgé de quinze ans. Comment vont-ils réagir ?
Victoria Abril : Caro ne prend pas bien cette nouvelle, non pas à cause de l'arrivée de l'adolescent, mais parce que JP lui a menti à deux reprises. En effet, lorsqu'il a décidé des années plus tôt de faire un don de sperme à Vic, son amie lesbienne, il ne l'a pas consultée. Ensuite, en apprenant l'existence de Martin, il a eu tellement peur de sa réaction qu'il lui a menti sur la façon dont cet enfant avait été conçu. Mais finalement, Caro ne va pas rester fâchée très longtemps.

Laurent Gamelon : Il ne faut pas oublier que JP n'avait aucune idée de l'existence de ce fils de 15 ans. Dans un premier temps, il est donc très en colère de ne pas avoir été prévenu de sa naissance par Vic. Mais il adopte une attitude responsable, ne faisant pas supporter à Martin son mécontentement. Il a besoin d'apprivoiser ce garçon et apprend doucement à le connaître.
 
Malgré les épreuves, Caro n'a jamais trompé JP. Pourquoi succombe-t-elle au charme d'un autre homme dans cette saison ?
V. A. : Parce qu'elle a un vrai coup de foudre pour Luca ! Il est quasiment impossible de lutter contre de tels sentiments, comme il est impossible d'en expliquer les causes. Au début, elle tente de résister mais elle finit par perdre pied. Pourtant, lorsque Clem la somme d'arrêter, elle se reprend. Caro fait partie de cette catégorie de femmes qui ne peuvent pas être heureuses si leur famille ne va pas bien. Elle ne peut pas se résoudre à être la cause du malheur de ses proches.

L. G. : En apprenant que Caro l'a trompé, Jean-Paul se montre assez dur avec elle. Bien sûr, il réagit vivement parce qu'il est blessé, mais certainement aussi parce qu'il se sent coupable. En effet, cette liaison commence après la révélation de l'existence de Martin et JP pense qu'elle est peut-être le fruit d'un désarroi de Caro. Comme souvent, la meilleure défense, c'est l'attaque. En plus, l'amant de Caro est bel homme, ce qui n'arrange rien ! A la lecture du scénario, je me suis aussi demandé s'il n'y avait pas de la part de JP un peu de rancœur du fait qu'elle progresse professionnellement plus que lui. Même s'il s'en défend intellectuellement, je pense que cela lui pose un petit problème.
 
Dans le troisième épisode, Caro apprend qu'elle a un cancer. Comment vous êtes-vous préparés pour incarner ce couple confronté à la maladie ?
V. A. : Ils traversent cette épreuve alors qu'ils sont déjà en pleine crise de couple. Au début, je pense que Caro est presque plus perturbée par ses problèmes conjugaux que par sa maladie. Elle nie un peu son état et veut continuer à travailler pour ne pas y penser. Je crois que je réagirais comme elle. Concernant mon jeu, je n'ai pas eu beaucoup de difficultés pour me mettre à la place de mon personnage. En France, une femme sur trois est ou sera un jour touchée par un cancer. Il ne s'agit pas d'une maladie rare et nous avons tous un proche qui y a été confronté. Dans l'épisode, il y a cinq moments clés où la santé de Caro évolue. Je m'étais bien préparée en amont pour doser les différents stades de la maladie, notant les changements physiques et psychologiques correspondant à chaque étape.

L. G. : Le cancer évoque forcément la souffrance et la mort, et nous concerne tous de près ou de loin. J'y ai été confronté par l'intermédiaire d'un proche. Je n'ai donc pas eu à me poser beaucoup de questions sur mon jeu. En plus, Victoria est une grande actrice qui sait parfaitement faire passer l'émotion. Je me rappelle particulièrement bien de la séquence où Caro rentre chez elle après sa chimio, très faible et fatiguée ; ses deux filles l'attendent et JP prépare le repas. C'était une scène particulière d'où se dégageait une émotion très forte.
 
Avec la maladie de Caro, la série change de ton dans le dernier épisode. L'ambiance était-elle différente sur le plateau ?
V. A. : A la lecture du scénario de cet épisode, j'ai plusieurs fois été très émue car les dialogues et les situations étaient extrêmement justes. En revanche, je n'ai pas l'impression que l'ambiance ait été différente pendant le tournage. Les épisodes étant crossbordés*, l'atmosphère pesante qui pouvait se dégager de certaines scènes restait limitée. Mais il est vrai que les autres comédiens ont parfois été impressionnés par mon maquillage.

L. G. : Effectivement, lorsque Victoria arrivait sur le plateau sans cheveux, nous étions tous troublés. Evidemment, nous étions conscients qu'il s'agissait de maquillage mais l'image d'une femme chauve, sans sourcils et cernée provoque malgré tout un choc. J'ai trouvé qu'il y avait une émotion particulière avant, pendant et après les scènes où Caro était malade. Plusieurs fois, je suis rentré chez moi en parlant de ces séquences à ma femme. Ce n'était pas anodin.
 
Cette saison comporte beaucoup de scènes de disputes. Ont-elles été difficiles à interpréter ?
V. A. : Ce sont mes séquences préférées ! Caro et JP se disputent parce qu'ils s'aiment et qu'ils sont touchés l'un par l'autre. Et comme Laurent Gamelon est grand et imposant, je n'ai pas peur de m'énerver contre lui ! Je trouve que nous nous complétons bien à l'image. Nos différences enrichissent nos personnages.

L. G. : Me mettre en colère contre Victoria est assez facile : elle a le sang chaud des Espagnols et j'ai un tempérament plus latin que nordique ! Victoria est un petit bout de femme mais elle a du répondant. Ces scènes sont donc très agréables à jouer.
 
L'utilisation du steadycam a-t-elle modifié votre jeu ?
V. A. : Non, car ces épisodes, comme les précédents, ont été réalisés par la même réalisatrice : Joyce Buñuel. Nous nous connaissons donc bien. Mais la venue d'un steadycamer nous a permis de gagner du temps car il est plus mobile qu'avec une caméra classique.

L. G. : Je voudrais rendre hommage à Eric Leroux car il maîtrise parfaitement cet outil qui n'est pourtant pas évident. Il a été une vraie locomotive et a apporté de la fluidité sur le plateau, nous permettant de moins nous épuiser pendant le tournage.
 
Caro et JP vivent mal de voir Clem quitter le cocon familial. Vous avez tous les deux des enfants. Avez-vous connu le même genre d'expérience ?
V. A. : Mes deux garçons sont déjà partis : l'un d'eux étudie à Londres ; l'autre vit à Paris dans un studio près de chez moi. Bien sûr, leur départ a créé un grand vide mais il a aussi eu des bons côtés ! Pendant longtemps, je m'organisais essentiellement en fonction de mes fils. Je bénéficie à présent de beaucoup de temps libre ! Et quand je rentre avec mes courses à bout de bras, je sens la différence !

L. G. : Mes cinq enfants ont vingt, quinze, sept et quatre ans. Je dirais donc plutôt que j'attends leur départ avec impatience ! En disant cela, j'ai conscience que je ne vivrai certainement pas leur départ aussi sereinement le moment venu. Il y a forcément de l'appréhension pour des parents qui voient leurs enfants partir.
 
Quels sont vos projets ?
V. A. : Nou sallons bientôt reprendre le tournage de Clem, qui devrait occuper pleinement mon emploi du temps. Et je vais faire un petit intermède musical à L'Européen le 22 avril. Laurent Mignard, le directeur de l'orchestre Duke Ellington m'a invitée pour venir chanter.

L. G. : Cette année sera très Clem pour moi aussi car nous allons tourner cinq épisodes au lieu des trois habituels. J'espère aussi revenir dans Une Famille formidable, une série que j'aime beaucoup avec des acteurs talentueux. J'ai aussi le projet de faire un long métrage des Brèves de comptoir.
 
*Les scènes ne sont pas tournées dans l'ordre chronologique des épisodes


Propos recueillis par Aurélie BINOIST, TF1

 

Retour en haut

Également dans l'actu des Séries

Invités des émissions TV

04 décembre 2016 - 10:12 | Magazines

Nouveaux records d'audience pour “Salut les terriens !” samedi sur C8

Nouveaux records d'audience pour “Salut les terriens !” samedi sur C8

Samedi à 19:05, l'émission “Salut les terriens !”, présentée Thierry Ardisson a réalisé son record de la saison avec 1 215 000 téléspectateu...

03 décembre 2016 - 11:07 | Divertissements

Alain Souchon & Laurent Voulzy invités de “Même le dimanche” ce 4 décembre sur France 3

Alain Souchon & Laurent Voulzy invités de “Même le dimanche” ce 4 décembre sur France 3

Ce dimanche 2 octobre à 13:35, Wendy Bouchard et Dave donnent rendez-vous aux curieux pour parcourir sans langue de bois l’actualité culture...

03 décembre 2016 - 10:53 | Magazines

Sommaire de “Téléfoot” qui reçoit Samuel Eto’o dimanche 4 décembre sur TF1

Sommaire de “Téléfoot” qui reçoit Samuel Eto’o dimanche 4 décembre sur TF1

Ce dimanche 4 décembre à 11:00, en direct sur TF1, Christian JEANPIERRE présentera un nouveau numéro du magazine “Téléfoot” dans lequel il r...

En savoir plus...

L'actu TV

Vidéos

En coulisses...

Les dossiers