header-coulisses-tv          
Menu

Anthony Delon nous parle de son rôle dans “Interventions”, la nouvelle série médicale de TF1

Anthony Delon nous parle de son rôle dans “Interventions”, la nouvelle série médicale de TF1
Lundi 24 novembre à 20:55, TF1 débutera la diffusion de sa nouvelle série intitulée “Interventions” qui retrace le quotidien du docteur Lucas, incarné par Anthony Delon, gynéco-obstétricien et chirurgien pédiatrique, exerçant dans un hôpital public parisien.

On pourrait croire à un rôle sur mesure, tant Anthony Delon incarne son personnage. L’acteur tient la tête d’affiche d’“Interventions”. Passionné et impliqué, curieux et généreux, le comédien a porté son projet et toute une équipe.

Les producteurs et le réalisateur sont unanimes : vous étiez l’évidence pour ce rôle. Avez-vous partagé ce sentiment ?

Le projet m’a effectivement immédiatement convaincu. Le scénario était très bien écrit, les personnages bien campés et les histoires intéressantes. Lucas m’est apparu aussi comme une évidence car nous nous ressemblons beaucoup. Je me sens bien dans son rôle. La médecine m’a toujours intéressé, je souhaitais d’ailleurs être chirurgien cardiologue dans ma jeunesse. Lucas sort de la DDASS et j’ai malheureusement grandi sans mes parents. Envoyé en pension dès l’âge de dix ans, j’ai connu cette fracture, cette déchirure et ce manque que l’on garde en soi toute sa vie. Avant de voir les premiers essais, nos interlocuteurs à TF1 se demandaient si l’on pourrait croire aux fêlures de Lucas en m’attribuant le rôle. De mon côté, je n’ai jamais douté : j’avais compris que ce personnage était fait pour moi.

N’est-ce pas trop difficile de faire appel à ses failles pour un rôle ?

Non, tourner reste très agréable. Si pour certains acteurs, le jeu est une thérapie, j’ai dépassé ce stade. Mes problèmes existentiels ont déjà été réglés. Ce vécu est devenu mon bagage, pas un poids. J’ai appris à l’utiliser dans mon jeu. De même, j’ai retrouvé il n’y a pas si longtemps l’enfant qui était en moi : il me permet de jouer sans filtre. L’enfant ne triche pas, cette immédiateté des sentiments est, selon moi, la définition même du jeu d’acteur.

Votre personnage est assez complexe. Comment le définiriez-vous ?

Lucas est un homme passionné. Son métier est sa raison d’être. Donner la vie est une façon de régler les problèmes de son passé. Devenir médecin a été pour lui une façon de s’en sortir. Sinon, il aurait été voyou. Il a choisi la bonne voie. Lucas est aussi très humain et la transmission est importante pour lui. Son interne Roxane est devenue sa protégée, sans doute pour ce côté rebelle qu’elle partage avec lui. Si sa carrière est brillante, sa vie sentimentale semble plus problématique... Lucas donne le meilleur de lui-même pour sauver les femmes, donner la vie. Parallèlement, il n’arrive pas à fonder sa propre famille. Ce paradoxe est apparemment assez courant chez les médecins. Il est toujours plus facile de s’occuper des autres que de soi et il faut du courage pour affronter ses propres démons. Lucas n’a pas encore réussi à surmonter ses peurs.

Qu’aimez-vous dans ce personnage ?

Il me touche car il est vrai. Riche en couleur, il a des qualités mais aussi des défauts et commet parfois des erreurs. Il n’en fait qu’à sa tête car il est persuadé d’avoir raison, c’est d’ailleurs le cas la plupart du temps ! Tout cela le rend attachant. Anticonformiste, il n’aime pas être prisonnier de conventions. Il est aussi très paradoxal, exprimant à la fois de la violence et de la tendresse.

Vous vous êtes beaucoup investi dans la préparation de votre rôle de médecin.

Maintenant que je connais tout le protocole, je peux faire accoucher une femme les yeux fermés ! (rire) J’ai effectué un stage d’interne aux côtés du docteur Olivier Ami (voir interview). Je l’ai suivi pendant plusieurs jours dans ses activités, de ses consultations jusqu’au bloc. Observer des opérations était parfois assez difficile à vivre. Pour des novices, l’expérience peut être violente. J’ai assisté à une opération extrêmement rare, une césarienne transversale. Ils sont seulement quatre en France à pouvoir la réaliser. Olivier m’a proposé de mener un accouchement à quatre mains avec lui. J’ai longuement réfléchi pour finalement décliner la proposition. J’avoue avoir eu un peu peur de ce que j’aurais pu voir. Olivier devait également m’apprendre certains gestes pour la série. Il a été très surpris car ils me sont venus très naturellement. J’aimerais beaucoup renouveler cette immersion si nous devons tourner une deuxième saison.

Lucas est bien entouré à l’hôpital. Qu’avez-vous pensé de vos collègues ?

Michael Massee est un grand acteur, il joue avec ses tripes et fait preuve d’une grande force. Une équipe d’actrices extraordinaires nous entoure. Charlotte Gaccio est incroyable, très douée et dotée de beaucoup de charisme. Jina Djemba est formidable, Clémence Thioly joue très finement, de façon instinctive et en même temps très précise. J’ai eu beaucoup de chance, au milieu d’elles, je me sentais comme Charlie avec ses drôles de dames ! Quant à Fanny Cottençon, je partage l’avis de mon ami Vincent Lindon, croisé dans le train lors d’un voyage pour Cognac : «c’est la plus grande actrice française». Nous avons également bénéficié d’invités de très grande qualité sur les six épisodes. Il n’y a pas de secret, le jeu est comme une partie de tennis, plus l’acteur en face de vous est bon, plus la partie est intéressante.

Eric Summer vous dirigeait sur le plateau. Comment s’est passée votre collaboration ?

Humainement, Eric est un homme formidable. Pro - fessionnellement, c’est un grand chef d’orchestre. Techniquement irréprochable, il n’a jamais perdu l’enjeu d’une scène. En tournant en continu, sans avoir le temps de prendre du recul, il m’est arrivé deux ou trois fois de passer à côté d’une scène. Eric m’a toujours ramené dans la bonne direction. La série lui doit aussi beaucoup.

Dernière modification lelundi, 03 novembre 2014 18:35
Retour en haut

Également dans l'actu des Séries

Invités des émissions TV

04 décembre 2016 - 10:12 | Magazines

Nouveaux records d'audience pour “Salut les terriens !” samedi sur C8

Nouveaux records d'audience pour “Salut les terriens !” samedi sur C8

Samedi à 19:05, l'émission “Salut les terriens !”, présentée Thierry Ardisson a réalisé son record de la saison avec 1 215 000 téléspectateu...

03 décembre 2016 - 11:07 | Divertissements

Alain Souchon & Laurent Voulzy invités de “Même le dimanche” ce 4 décembre sur France 3

Alain Souchon & Laurent Voulzy invités de “Même le dimanche” ce 4 décembre sur France 3

Ce dimanche 2 octobre à 13:35, Wendy Bouchard et Dave donnent rendez-vous aux curieux pour parcourir sans langue de bois l’actualité culture...

03 décembre 2016 - 10:53 | Magazines

Sommaire de “Téléfoot” qui reçoit Samuel Eto’o dimanche 4 décembre sur TF1

Sommaire de “Téléfoot” qui reçoit Samuel Eto’o dimanche 4 décembre sur TF1

Ce dimanche 4 décembre à 11:00, en direct sur TF1, Christian JEANPIERRE présentera un nouveau numéro du magazine “Téléfoot” dans lequel il r...

En savoir plus...

L'actu TV

Vidéos

En coulisses...

Les dossiers