header-coulisses-tv          
Menu

“Sept à Huit” : bébé abandonné, fous du volant, tatouages et naturisme

  • Écrit par Jean-Marc VERDREL
harry.roselmack-2Voici les sujets inscrits cette semaine au sommaire du magazine “Sept à Huit”, présenté par Harry Roselmack dimanche 25 juillet à 18:45 sur TF1. L'abandon
Ce sont des pleurs qui ont attiré l'attention d'une promeneuse matinale : dans un sac en plastique déposé au pied d'un arbre, sous des vêtements ensanglantés, elle a découvert un nouveau-né, très affaibli, mais vivant.  Les infirmières qui ont soigné le bébé l'ont baptisé Guillaume. La police a lancé une vaste enquête pour retrouver ses parents. “Sept à Huit” a accompagné les premiers jours dramatiques d'un enfant abandonné.

Fous du volant
Reportage spectaculaire avec les inconscients du volant. Cédric et Jacques sont cadre ou chef d'entreprise, et pères de familles. Le week-end, la nuit, ils deviennent des fous du volant. En tentant d'éviter les contrôles de police, ils participent à des courses clandestines illégales. Sur autoroute au milieu de la circulation, leurs voitures ultra-puissantes dépassent les 310 km/heure.

La passion dans la peau

C'est devenu presque aussi banal que de se faire couper les cheveux. Depuis quel ques années, la mode du tatouage a envahi la France. Avec ses bonnes adresses, ses mauvaises et ses incontournables. C'est le cas du salon parisien de Tintin, à Paris, dans le quartier de Pigalle. Un endroit où il faut attendre plusieurs mois avant d'avoir un rendez-vous, et de passer entre les mains et les aiguilles de Tintin, le tatoueur des stars. Dans l'hexagone, on comptait 30 studios de tatouage il y a 10 ans, il en existe aujourd'hui 2000. Jusque dans les coins les plus reculés. Dans l'Eure, dans son petit village de 5000 habitants, Patricia, 55 ans a trouvé un artiste pour immortaliser sur son épaule, le portrait de son petit chien Yorkshire disparu en août dernier...

Cocktail !
Les discothèques les plus branchées  l'invitent et le payent pour enflammer leurs soirées et augmenter leurs chiffres d'affaires. Nicolas n'est pas le nouveau David Guetta...  il est barman ! Ce Montpelliérain est champion de France de Flair, une discipline venu des Etats Unis qui consiste à faire le show tout en composant des cocktails. Nicolas jongle avec les bouteilles, fait valser les shakers, joue avec le feu.  Une performance...  et un métier  très bien rémunéré. Vicky elle aussi est barmaid, mais son obsession à elle, c'est la saveur de ses cocktails. Derrière le bar d'un hôtel 5 étoiles ou en compétition avec les meilleurs créateurs de  France, elle excelle dans l'art d'assembler les alcools, les sirops, les fruits. 

La vérité nue

Jérôme Jolibois, 45 ans, est ce qu'on appelle un " nudien militant ". Pour lui, au-delà du nudisme ou du naturisme, la nudité est un besoin et une passion, il se bat pour pouvoir la vivre au quotidien et si possible au sein des espaces publics. L'idée de s'enfermer avec d'autres dans un espace clos dédié au naturisme ne le satisfait pas, Au sein de cette mouvance rassemblée en association (l'APNEL, Association pour la promotion du naturisme en liberté), il se bat pour que " vivre nu " devienne un droit fondamental.  Il participe à des " Randonues " (randonnées dans les sentiers publics dans le plus simple appareil). Il organise " des solidarnues " (collectes quand il y a une victime des tribunaux)... Dans un entretien insolite tourné dans le plus simple appareil, Jérôme Jolibois raconte son quotidien, son combat improbable et surtout les réactions qu'il suscite.  Si les autorités sont encore loin de tolérer les manifestations de gens nus, il explique comment les gens qu'il croise sont surpris mais tolérants voire amicaux. C'est le portrait de la semaine par Thierry Demaizière.

L'actu TV

Vidéos

En coulisses...

Les dossiers