“Doctor Strange” de l’univers Marvel à découvrir sur TF1 dimanche 3 mars à 21:00

Mis en ligne par mardi 12 février 2019 1106
“Doctor Strange” de l’univers Marvel à découvrir sur TF1 dimanche 3 mars à 21:00

“Doctor Strange” est le premier film de l’univers Marvel introduisant un sorcier comme super-héros. Réalisé par un maître du genre paranormal, Scott Derrickson (L’Exorcisme d’Emilie Rose, Sinister, Délivre-nous du mal), il est porté avec charisme par le très British Benedict Cumberbatch, qu’on avait déjà vu dans Star Trek, dans un rôle de super-vilain. Une plongée dans l’univers des arts mystiques, avec les codes des Marvel. Renversant !

L'histoire en quelques lignes...

Brillant neurologue, le docteur Stephen Strange voit sa carrière brutalement arrêtée suite à un grave accident de voiture qui lui abîme les mains. Il ne pourra plus jamais opérer. Dévasté par cette idée, il explore tous les moyens imaginables pour recouvrer ses facultés et apprend qu’un cas similaire au sien a pu guérir en se rendant à Kamar-Taj, au Népal.

Une fois arrivé à Katmandou, personne ne semble savoir où se trouve ce lieu mystérieux, à l’exception d’un homme dissimulé derrière une ample cape. Mordo, un virtuose des arts martiaux, va l’introduire dans le Sanctuaire et lui présenter une femme-bonze appelée «l’Ancien». Cette dernière lui apprend qu’il existe bien des manières de se régénérer. Strange, au départ sceptique, va peu à peu ouvrir son esprit à d’autres réalités et s’intéresser à leur cause. Son initiation peut commencer. Il va découvrir la projection astrale, franchir des portes spatio-temporelles et apprendre la magie qui régénère. Mordo lui révèle que si les Avengers protègent le monde des dangers physiques, eux, les Sorciers, protègent le monde des dangers spirituels.

L’Ancien est la dernière héritière d’une lignée de sorciers suprêmes dont le père, le puissant Agamoto, a fondé le Sanctuaire il y a des siècles. Il a bâti 3 Saints des Saints dans des lieux de pouvoir, où se dressent aujourd’hui de grandes villes. Ainsi, une porte conduit au Saint des Saints de Hong Kong, une autre à celui de New York et une dernière à celui de Londres. Ensemble, ces lieux sacrés génèrent un bouclier autour de la Terre qui la protège d’ennemis venus d’autres dimensions. Le plus redoutable étant Dormammu, venu de la dimension noire, qui dévore les univers. Il convoite la Terre plus que tout.

A peine Strange a t’il le temps d’assimiler ces révélations sidérantes, qu’il va devoir mettre en pratique ce qu’il a appris, car leur refuge se fait attaquer par l’un des sbires de Dormammu : Kaecilius. Strange n’est pas encore prêt à se battre et, en tant que médecin, son éthique lui impose de ne pas ôter la vie d’autrui. Un dilemme pour le docteur, en proie à un conflit intérieur. Alors que le Sanctuaire de New York tombe et son gardien trépasse, Strange se retrouve être le seul rempart face au chaos.

Usant maladroitement de la magie et vite submergé, il va recevoir l’aide inattendue d’une relique magique, attribut de tout Sorcier. Celle d’une cape rouge, puissante, qui lui permet de léviter et de feinter ses ennemis. Dans un monde où tout n’est qu’illusion et où se joue la survie de sa planète, le Docteur Strange est-il prêt à endosser la cape de Sorcier ?

En savoir plus...

"Doctor Strange" est le premier film de l’univers Marvel introduisant un sorcier comme super-héros. Réalisé par un maître du genre paranormal, Scott Derrickson (L’Exorcisme d’Emilie Rose, Sinister,), il est porté avec charisme par le très British Benedict Cumberbatch. Il revêtira la cape du Doctor Strange à nouveau dans un second volet, déjà en préparation. Sortie prévue courant 2020.

Une partie du tournage s’est faite au Népal, dans la vallée de Katmandou, puis dans les Studios britanniques de Pinewood et Shepperton. Quelques scènes ont été tournées à New York et Hong Kong. Pour les scènes de destruction de la rue de Hong Kong, 350 tonnes de gravats ont été nécessaires. Certaines scènes d’intérieur, elles, ont été tournées à Exeter College, dépendant de l’Université d’Oxford, là où un certain JJR Tolkien avait fait ses études. Quant aux costumes, la cape du héros a été créée en 18 exemplaires et 20 personnes ont contribué à sa réalisation.