Le documentaire « Bouche cousue » à revoir sur France 2 mardi 3 août

Mis en ligne par dimanche 1 août 2021 1669
Le documentaire « Bouche cousue » à revoir sur France 2 mardi 3 août

Dans le cadre sa programmation « L'enfance avant tout », France 2 vous propose de voir ou de revoir mardi 3 août à 23:00 le document « Bouche cousue » de Karine Dusfour produit par Mélissa Theuriau.

Dans ce documentaire, Mélissa Theuriau la productrice et Karine Dusfour la réalisatrice, ont voulu questionner la violence parentale à travers le regard des enfants.

Une violence impensée, étouffée, une violence tue, silencée. Dans le sillage de la lutte contre les violences faîtes aux femmes, elles espèrent que leur film servira à tourner notre regard sur les violences faites aux enfants. Les adultes, sans le vouloir, cousent la bouche des enfants, et souvent se bouchent les oreilles.

En filmant ces hommes et ces femmes, le documentaire remet au coeur du dispositif la parole et l’écoute des enfants. Des mots là où il n’y en avait plus, des mots pour sauver.

Note d'intention de Mélissa Theuriau- Productrice

Un enfant meurt tous les 4 jours sous les coups de ses parents. Derrière le fait divers, une violence ordinaire, banale, quotidienne que ce film fait entendre.

Au tribunal de Bobigny, le juge des enfants Edouard Durand écoute et donne la parole aux enfants. Grâce à l’autorisation exceptionnelle de filmer ses audiences en assistance éducative, le film met en scène une parole rare et précieuse.

En miroir de cette écoute, Thierry Beccaro, Céline Raphaël, médecin et Gautier, étudiant ayant grandi à l’ASE, racontent l’empreinte de cette violence sur leur parcours de vie.

Faut-il maintenir le lien familial à tout prix ou, au contraire, le couper ?

« Bouche cousue » interroge le silence de notre société sur les violences faites aux enfants. L’enfant en danger ne souhaite pas qu’on le remarque et se rend invisible. Parler lui est insupportable car il a peur de ne pas être cru, de ne pas être compris. C’est alors aux adultes de lui poser des questions, d’apprendre à l’écouter et de vouloir l’entendre. Plus que d’une libération de la parole, c’est d’un renforcement de l’écoute dont ont besoin les enfants maltraités pour sortir de l’invisibilisation.

Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv