“Faites entrer l’accusé” : « Jean-Baptiste Hennequin, triple meurtre au Grand Hôtel », jeudi 2 décembre sur RMC Story

Mis en ligne par mardi 30 novembre 2021 1052
“Faites entrer l’accusé” : « Jean-Baptiste Hennequin, triple meurtre au Grand Hôtel », jeudi 2 décembre sur RMC Story

Jeudi 2 décembre à 21:05, RMC Story vous proposera de voir ou de revoir un numéro de la série documentaire “Faites entrer l'accusé” de 2009 : « Jean-Baptiste Hennequin, triple meurtre au Grand Hôtel ».

Au matin du 20 janvier 1997, les pompiers de Saint-Quentin sont appelés pour un incident survenu au Grand Hôtel, un établissement hôtelier réputé dans la région pour sa qualité et son emplacement au cœur de la ville. Dépêchés sur place, les pompiers se rendent compte qu'au sol de la chambre 101 gisent deux corps : il s'agit du directeur de l'hôtel, Léo Roupioz, et de sa compagne Gisèle Kunstler. Les victimes ont été tuées vraisemblablement à l'arme blanche et ont été massacrées. Sur leur dos, les pompiers trouvent un mot, anonyme, qui revendique le double assassinat.

Les policiers, arrivés sur place, découvrent que le groom, la réceptionniste et enfin le veilleur de nuit manquent à l'appel.

Les pompiers, de leur côté, sont appelés pour un incendie qui s'est déclaré dans un studio situé rue de l'Est. Ils se rendent sur place et découvrent que celui-ci est dans un désordre total, et relèvent plusieurs départs de feu : l'incendie est d'origine criminelle. Ils apprennent que le studio appartient à Jean-Baptiste Hennequin, qui n'est autre que le veilleur de nuit du Grand Hôtel. Surpris par cette coïncidence, les policiers se mettent à la recherche de Hennequin, tandis que d'autres policiers inspectent l'hôtel de fond en comble à la recherche d'indices leur permettant de comprendre ce qui s'est passé.

Au sous-sol de l'hôtel, ils découvrent le groom Philippe Bertrand qui a été enfermé. Ce dernier est tétanisé et leur raconte que c'est le veilleur de nuit Jean-Baptiste Hennequin qui l'a enfermé en utilisant le même stratagème qu'avec la réceptionniste prétextant une éventuelle fuite d'eau au sous-sol. Le jeune groom révèle aux policiers qu'Hennequin lui a dit qu'il avait lui-même tué les 2 patrons et la jeune femme et qu'il l'avait aussi menacé avec son arme. Sur ses indications, les enquêteurs retrouvent le corps sans vie à l'arrière du sous-sol, dans la cave à vin de l'hôtel : il s'agit de Michèle Fabris, la jeune réceptionniste âgée de 25 ans.

A son procès, Jean-Baptiste Hennequin allé jusqu’à expliquer que c’était lui la victime ! Victime de reproches incessants. Victime du manque de reconnaissance de ses patrons qui voulaient le mettre à la retraite.

À l'issue du procès, Jean-Baptiste Hennequin est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour assassinat et séquestration assortie d'une période de sûreté de 22 ans, soit la peine maximum, correspondante au réquisitoire demandé par l'avocat général près la Cour d'Assises.

Source : Wikipedia

Dernière modification le mardi, 30 novembre 2021 09:41
Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2022 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL