"Enquête Exclusive" : « Daesh ne meurt jamais » dimanche 29 janvier 2023 sur M6 (vidéo)

Mis en ligne par vendredi 27 janvier 2023 925
"Enquête Exclusive" : « Daesh ne meurt jamais » dimanche 29 janvier 2023 sur M6 (vidéo)

Dimanche 29 janvier 2023 à 23:10 sur M6, Bernard de la Vilardière présentera un un nouvel inédit du magazine “Enquête exclusive” dont le thème sera « Daesh ne meurt jamais ».

Après cinq années de guerre et de terreur, l’État islamique est officiellement vaincu. Et son empire, qui s’étendait entre la Syrie et l’Irak sur 230 000 kilomètres carrés (l’équivalent de la Grande Bretagne), a été repris par les forces de la coalition internationale dirigée par les États-Unis. Malgré la fin de ce sinistre califat en place depuis 2019, les derniers combattants de Daesh ne se sont pourtant jamais avoués vaincus. Dans les villes ou dans le désert, ils reconstituent leurs forces et tentent d’organiser leur retour.

Ces djihadistes, estimés à 10 000 selon certaines sources, piègent les routes et attaquent des postes de police. En Irak, l’armée tente de les débusquer. Mais le danger est partout, jusque dans les villes. Le 20 janvier 2022, ils ont attaqué la prison d’Hassaké, au Kurdistan syrien, pour libérer des djihadistes prisonniers et reformer leur armée. Il faudra dix jours aux forces kurdes pour reconquérir la prison.

L’organisation terroriste est encore au cœur de tous les esprits. Que faire en effet des djihadistes prisonniers ? En Syrie, la justice est bloquée, alors que les condamnations s’enchaînent en Irak. Des images exclusives montrent des procès au cours desquels onze djihadistes français ont été condamnés à mort.

Autre préoccupation : ces femmes et ces enfants français qui vivent dans les camps syriens où l’État islamique fait sa loi. À Khoj et Al Hol, ces prisons à ciel ouvert sont devenues des poudrières. En août, les forces syriennes y ont découvert des fusils mitrailleurs, des lance-roquettes et des explosifs.

Parmi les mères françaises, Margaux Dubreuil, mariée successivement avec quatre émirs de Daesh et Sana. Elle vit dans la peur et veut rentrer chez elle en France, même si elle sait qu’elle ira en prison et qu’elle sera séparée de ses enfants. Pour l’instant, la France ne rapatrie qu’au compte-gouttes ces familles de djihadistes. Il resterait sur place encore deux-cents personnes.

Au Kurdistan syrien, certains enfants, dont deux Français, vivent même en prison. Ils sont avec leur mère, condamnée pour complicité d’acte terroriste, et dorment en cellule.

Côté irakien, il reste des centaines de charniers attribués à Daesh. 55 000 personnes sont toujours portées disparues. Les corps sont envoyés à la morgue de Bagdad où, pour la première fois, une équipe de télévisions a pu filmer les médecins légistes qui tentent de les identifier.

Vaincu sur le terrain, Daesh est devenu une véritable multinationale terroriste. En Afghanistan et au Pakistan, en Asie du Sud-Est ou en Égypte, au Sahel, en Somalie, au Mozambique, des organisations prêtent allégeance à l’État islamique et multiplient les attentats et les exécutions sommaires.

En Irak, les autorités restent mobilisées dans leur guerre contre Daesh. Mais cette traque est parfois invisible, car elle se mène aussi sur les réseaux sociaux. Au ministère de l’intérieur irakien, une cellule spéciale de renseignement surveille 24 heures sur 24 la présence de l’État islamique et ses appels au djihad, toujours permanents.

Un documentaire de Dominique Hennequin, Thierry Simonet, Ammar Karim et Massoud Hamid.

Dernière modification le vendredi, 27 janvier 2023 14:25
Publié dans Magazines, Dimanche
vignette primes a venir
vignette week end tv