This is adsence

laurent.ruquier05Avec Laurent Ruquier, la rentrée scolaire est annoncée : sa nouvelle émission, On n' demande qu’à en rire”, s’invite quotidiennement sur France 2 dès le 6 septembre. Consacré à l’humour, le programme a tout pour plaire : de la bonne humeur, un public actif, des candidats déterminés, un jury de choix. On ne demande qu’à en savoir plus !

Quel est le concept de ce nouveau programme ?
C’est une émission quotidienne, un "télé crochet" d’humour, avec des personnalités différentes chaque soir qui évalueront les trois ou quatre candidats. Le jury est chargé de délivrer une note et seuls les candidats qui auront obtenu la moyenne resteront. La scène est ouverte à tous les humoristes : ceux qui font leurs débuts sur scène et ceux qui se sont fait connaître par internet. L’émission est également propice au come-back d’humoristes dont la carrière s’est essoufflée, ou même ceux qui sont actuellement à l’affiche. Tout est permis.

Chaque candidat devra préparer son sketch ?
En fait, ils n’auront que quelques minutes pour nous convaincre, en improvisant un sketch avec un thème au choix, parmi une liste proposée. Les sujets seront très variés et auront un lien avec l’actualité politique ou culturelle. C’est très amusant lorsque les thèmes ne se prêtent pas a priori au rire, comme la TVA, le commerce équitable par exemple. On décèlera le talent d’un humoriste à sa capacité à improviser sur un sujet complètement hors du commun. L’important est de garder les meilleurs, qui pourront ainsi devenir récurrent dans l’émission et se faire connaître dans le milieu. Mais ce n’est pas de la téléréalité, on ne connaîtra rien des candidats, si ce n’est leur talent.

Qui sont les membres du jury ?
Il est composé de deux personnalités qui auront une actualité culturelle : écrivains, chanteurs ou même humoristes. Il y aura également un des membres de ma bande, Valérie Mairesse, Michel Barnier ou Titoff, pour n’en citer qu’une partie. Mais les jurés varieront au rythme des candidats. L’intérêt de l’émission sera aussi de mieux connaître le jury, savoir ce qui le fait rire et ce à quoi il est insensible.

Comment seront-ils notés ?
Il y aura donc les trois notes du jury, j’attribuerai une quatrième note et la cinquième sera celle du public présent sur le plateau, qui vote à l’aide d’un boîtier. La participation du public est importante, surtout lorsqu’il s’agit d’une émission sur le rire. En additionnant les scores, il faut que le candidat ait au moins 50 sur 100 pour revenir.

Pourquoi une émission sur le rire ?
On dit souvent que le rire est fédérateur, mais moi je ne trouve pas tant que ça. Pour preuve, tout le monde ne rit pas de la même chose. La difficulté pour un humoriste est de faire l’unanimité, quelle que soit la proximité qu’il entretient avec le public. Dans cette émission, il y en aura pour tous les styles et tous les goûts, mais seul celui qui conquerra le jury et le public se fera une place dans l’émission.

C’est la première fois que vous animerez ce genre d’émission…
Effectivement, on m’attribue souvent le rôle de "révélateur" de talents, désormais je le fais officiellement !

Propos recueillis par Soraya Badaoui, France 2

Assister à l'émission “On n' demande qu’à en rire” sur France 2
Des invitations gratuites vous sont offertes par Clap Production pour venir au Moulin Rouge assister au tournage de la nouvelle émission de Laurent Ruquier.