« L'aventure Alzheimer » : document “Infrarouge”, mardi 22 septembre sur France 2

Mis en ligne par lundi 7 septembre 2020 1772
« L'aventure Alzheimer » : document “Infrarouge”, mardi 22 septembre sur France 2

A voir mardi 22 septembre à 23:25 sur France 2 dans la case documentaire “Infrarouge” le film inédit « L'aventure Alzheimer », écrit et réalisé par Marie-Pierre Jaury.

Au centre de ce film, il y a Jo-Elle, Elisabeth, Alain, Michèle et Christiane. Ils ont pour point commun d'être atteints de la maladie d’Alzheimer. Dans ce processus de métamorphose, ils vont vivre dans la douleur et l’absence, la révolte et le mutisme. Mais la persistance de la vie ne disparaît pas totalement…

Ce film se veut une incursion à la fois personnelle et collective sur les chemins chaotiques que trace cette maladie pour celles et ceux qui en sont atteints : Comment vivre avec cette perte annoncée de soi et des autres ? Comment garder le lien avec nos proches quand nous les voyons se perdre et nous perdre ?

Ces questions, malades et accompagnants y sont confrontées. Elles sont celles que la maladie entraîne dans cette "aventure humaine" qui raconte nos vies modernes.

Note d'intention de la réalisatrice Marie-Pierre Jaury

Mon père est mort le 28 décembre 2016, très tôt le matin. Le médecin de garde m’a appelée et m’a dit « Voilà je voulais vous dire, votre père est décédé ». Je lui ai répondu simplement « Nous arrivons ». Sa mort n’était pas soudaine et brutale. Depuis plusieurs semaines, nous nous attendions à cet événement comme l’avait prédit le personnel médical : « votre père est maintenant en fin de vie ». Ma mère, avec son grand sens de l’organisation, avait déjà entreposé sur une chaise du salon son costume, sa cravate et ses chaussures pour les obsèques. Pendant que je rangeais ses affaires dans une valise pour les apporter à la morgue, je lui ai demandé « et ses sous-vêtements, où sont-ils ? » - « mais tu sais bien que depuis longtemps ton père n’en mettait plus et portait des protections. » - « oui je le sais bien mais maintenant qu’il est mort c’est important qu’on lui mette à nouveau un slip pour lui rendre sa dignité d’homme ». C’était évident que dans son cercueil il devait redevenir l’homme qu’il avait été avant la maladie, un homme soigné et élégant.

Et c’est cet épisode, qui peut paraître anecdotique, qui m’a remis en mémoire les six ans de sa maladie. Au terme de ce long parcours, la question a commencé de surgir, lancinante, comme si ces deux mots mis ensemble, « Maladie d’Alzheimer », étaient une manière de ne pas vouloir penser à ce qui était arrivé à mon père, à ce qui nous était arrivé.

Mon père est mort et je me suis dit que cela ne pouvait pas se terminer ainsi. Alors j’ai voulu tout reprendre, refaire le chemin parcouru.

Mais je voulais le faire à partir de ce que je sais faire, des films, pour tenter d'en faire un récit que nous pourrions tous partager, une aventure qui se continue parce qu’elle nous a transformées et comme elle transforme ceux qui la vivent, une aventure qui fait que la vieillesse n’est pas la fin mais au contraire un moment pour éprouver ce qui nous tient ensemble, ce qui nous importe, qu’on soit seul ou à plusieurs.

Et puis j'ai rencontré Jo-Elle, Elisabeth, Alain, Michèle et Christiane, tous diagnostiqués Alzheimer, mais tous debout, luttant pour trouver leur chemin dans cet oubli de soi annoncé. Mon regard, ma caméra, a peu à peu changé d'axes : des aidants, des familles, elle s'est tournée vers eux, sur leurs mille et une stratégies pour ne pas se laisser engloutir, sur la force qu'ils déploient pour donner le change, pour garder le lien avec leurs proches, pour surmonter leur peur, pour vivre malgré tout.

Le documentaire sera suivi d'un débat

Ce débat sera présenté par Marie Drucker en présence de :

  • Dr Véronique Lefebvre des Noëttes : psychiatre et gériatre
  • Madeleine Gall : Fondatrice de domiciles partagés pour personnes dépendantes
Dernière modification le lundi, 07 septembre 2020 18:34
Publié dans Documentaires