« Mireille Mathieu : chanter... et rien d'autre », vendredi 3 décembre sur ARTE

Mis en ligne par mercredi 1 décembre 2021 1217
« Mireille Mathieu : chanter... et rien d'autre  », vendredi 3 décembre sur ARTE

Vendredi 3 décembre à 20:50, ARTE proposera de revenir sur le parcours d’une ambassadrice paradoxale de la variété française, qui a connu ses plus grands succès hors des frontières hexagonales : Mireille Mathieu.

Nul n’est prophète en son pays – Mireille Mathieu en est un bel exemple. Issue de la classe ouvrière avignonnaise, cette aînée d’une famille de quatorze enfants travaille à l’usine lorsqu’elle est découverte en 1965 à l’occasion d’un télé-crochet. Le célèbre imprésario Johnny Stark prend alors sous son aile la jeune fille timide de 19 ans haute comme trois pommes mais à la voix puissante, qui rêve de marcher dans les pas de son idole Édith Piaf, avant de la propulser sur la scène de l’Olympia en première partie de Sacha Distel.

Commence alors un "conte de fées" que l’artiste à l’inaltérable coupe au bol entretiendra six décennies durant par sa discipline de travail et son sens du sacrifice. Mais la carrière de Mireille Mathieu fait vite l’objet d’un étonnant paradoxe.

"Bravo, tu as gagné"

Boudée par la critique musicale hexagonale, souvent moquée pour son style vocal et son look un brin datés, l’interprète de "Bravo, tu as gagné" et de "La Paloma adieu" s’impose pourtant comme l’une des plus fameuses ambassadrices de la langue et de la culture françaises à l’étranger.

Ayant enregistré dès ses débuts des titres en allemand, qu’elle chante lors de tournées triomphales des deux côtés du Mur, Mireille Mathieu accède dès les années 1980 au rang de star en Russie, en Chine ou encore au Japon, où elle incarne une certaine image de la France éternelle.

En faisant témoigner Stéphane Bern ou le parolier Frédéric Zeitoun, ce portrait documentaire retrace l’extraordinaire parcours d’un mythe aussi raillé que célébré, et décortique un phénomène planétaire de la chanson populaire.

Un documentaire réalisé par Jana von Rautenberg.

Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv