“Sur le Front” - Plus économiques, plus écolos : comment transformer nos maisons ? lundi 27 juin sur France 5 (vidéo)

Mis en ligne par samedi 25 juin 2022 1044
“Sur le Front” - Plus économiques, plus écolos : comment transformer nos maisons ? lundi 27 juin sur France 5 (vidéo)

Lundi 27 juin à 20:55 sur France 5, Hugo Clément vous propose un nouveau numéro de “Sur le Front” dans lequel il a enquêté sur les pratiques cachées de l’industrie du bâtiment.

Pourquoi la France compte-t-elle encore autant de passoires thermiques ? Comment isoler sa maison pour protéger la planète et son porte-monnaie ? De nouveaux immeubles sont tellement performants qu’ils n’ont plus besoin de radiateurs.

Hugo Clément enquête sur les pratiques cachées de l’industrie du bâtiment. Il nous dévoile comment on fabrique le ciment et ce que deviennent les déchets de construction.

Éditorial d'Hugo Clément

Isoler nos logements, voilà une mesure pour l’environnement qui met tout le monde d’accord. Cela permet de baisser nos émissions de gaz à effet de serre tout en réduisant la facture de chauffage et en limitant nos importations de gaz et de pétrole. C’est bon pour la planète, pour le portefeuille et pour l’emploi !

Tout le monde le sait, tout le monde est d’accord et pourtant, on n’arrive pas à se lancer sérieusement dans ce grand chantier. L’Etat avait fixé un objectif de 500 000 rénovations énergétiques par an et nous ne sommes qu’à 33 000 rénovations globales ! Et il y a toujours près de 12 millions de Français qui vivent dans des passoires thermiques.

En essayant de comprendre comment nous pourrions rénover efficacement nos maisons, j’ai découvert des nouveaux bâtiments innovants qui m’ont fasciné. Ils n’ont pas de radiateur, pas d’aération sur les façades et aucune déperdition d’énergie. Les murs conservent la chaleur des corps, du soleil et des équipements électroniques pour maintenir une température ambiante idéale.

La pollution émise par nos maisons est bien plus importante que ce que l’on imagine. Entre le chauffage, la construction et l’électroménager, 25% de nos émissions de CO2 individuelles passent dans notre logement. Si l’on veut agir efficacement, il faut absolument se lancer dans un grand chantier d’isolation.

J’ai aussi voulu comprendre pourquoi la construction en elle-même est polluante et j’ai enquêté sur les incroyables pratiques des géants du BTP. Nous avons suivi le combat contre une cimenterie qui brûle des pneus pour fabriquer du béton et nous avons découvert qu’une partie du sable que nous utilisons pour construire nos maisons est raclé au large de nos côtes, dans les fonds marins. Ce procédé modifie l’environnement, ce qui inquiète des scientifiques.

Il y a malgré tout un début de prise de conscience : des architectes utilisent des matériaux de construction locaux et bien moins polluants : de la terre, du bois, de la paille, de la pierre. Des matériaux d’autrefois associés aux dernières innovations technologiques.

Des séquences fortes

L’immeuble sans radiateur existe !

Pas de facture de fioul ni de gaz, c’est le rêve de beaucoup d’entre nous… et ça existe déjà à Grenoble ! Dans ce bâtiment flambant neuf il n’y a aucun radiateur, aucune aération sur les façades et une isolation parfaite. L’immeuble est chauffé grâce aux appareils électroménagers, aux corps des habitants et au soleil. Hugo aide une famille à emménager dans ce bâtiment du futur.

On racle les fonds marins au large de nos côtes pour construire… nos maisons

La sable utilisé dans la construction vient en partie de la mer et de l’océan. 18 sites en France réalisent de l’extraction de sable. Ils ont refusé d’être filmés. Nous sommes donc allés en Belgique où un bateau racle les fonds marins grâce à un énorme aspirateur. En 1h30, il aspire 4 000 tonnes de sable, de quoi construire 25 maisons, avec bien sûr des conséquences pour la biodiversité marine.

Les décharges cachées : le vrai fléau des déchets du BTP

On connaît le drame des décharges sauvages partout en France mais il y a pire. Nous découvrons qu’il est légal en France de surélever des terrains agricoles avec de la terre ou des gravats. Mais certains professionnels du bâtiment en profitent pour y glisser illégalement des déchets du BTP, en métal ou en plastique, et participent à une pollution des sols invisible et dangereuse.

Lutte contre les passoires thermiques : il est possible d’isoler sa maison de l’extérieur

Plutôt que de réaliser des travaux complexes d’isolation de sa maison depuis l’intérieur, il est possible de l’envelopper dans différents matériaux qui la protégeront du froid en recouvrant les façades. On isole ainsi sa maison sans perdre le moindre centimètre carré de surface habitable. En Alsace, nous suivons les travaux d’Arnaud et Océane qui se sont lancés dans ce travail de longue haleine.

Le grand retour des bâtiments en terre

Aujourd’hui, l’immense majorité des bâtiments sont construits en ciment. Sa production est particulièrement polluante puisqu’il faut chauffer la matière à plusieurs milliers de degrés. L’architecte Pierre-Emmanuel Pierat a donc décidé de relancer la production de briques en terre crue, qui ne nécessitent aucune cuisson. Nous le suivons sur son chantier à Biganos, près de Bordeaux, où des dizaines de logements en terre crue verront bientôt le jour.

Les carrières de sable vident les nappes phréatiques

Le sable utilisé dans les travaux publics vient toujours de zones proches des chantiers, on pense donc que c’est un matériau naturel qui ne pollue pas. En réalité, les carrières qui ne cessent de s'agrandir en France, vident les nappes phréatiques. Nous avons rencontré un éleveur en Loire-Atlantique qui n’a plus d’eau pour ses vaches. Dans la commune, la résistance s’organise.

Dernière modification le samedi, 25 juin 2022 10:57
Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2022 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL