“Grands Reportages” : randonnées de légende samedi 5 janvier sur TF1

Mis en ligne par jeudi 3 janvier 2019 1514
“Grands Reportages” : randonnées de légende samedi 5 janvier sur TF1

Dans la continuité du Journal de 13H de TF1, “Grands Reportages” vous proposera ce samedi 5 janvier un document sur la randonnée qui est devenue un phénomène de société. Plus de 18 millions de Français pratiqueraient la marche et leur nombre progresse chaque année. Pour se déconnecter, se ressourcer, par défi sportif ou pour vivre des sensations fortes, aujourd’hui les Français profitent de leur temps libre pour partir en itinérance sur les massifs montagneux, en France, en Europe et partout dans le monde. Parmi ces randonnées, certaines sont devenues mythiques.

Mont Kilimandjaro, Dolomites, Randonnée mémorielle dans les Pyrénées…une équipe de « Grands Reportages » a chaussé les crampons et suivi les pas de Français qui vont tenter de réaliser leur rêve : aller au bout d’une randonnée de légende !

Gaëtane, 49 ans et son fils Alexandre, 24 ans, partent en Tanzanie, pour tenter de gravir le Kilimandjaro, le « toit de l’Afrique », à 5895 mètres d’altitude. « Il va faire froid mais surtout on va monter très haut ! », ne cesse de répéter Gaétane avant le départ. Cette quadra dynamique et sportive prépare cette expédition depuis plus de 6 mois mais elle n’a jamais marché à si haute altitude. Ce qu’elle redoute le plus c’est le mal des montagnes qui peut survenir à tout moment quand l’oxygène se raréfie et qui peut être mortel. Pendant 5 jours, Gaétane et son fils vont traverser des paysages grandioses : jungle luxuriante, désert de roches volcaniques, pour espérer fouler les légendaires neiges éternelles du Kilimandjaro. Ils vont partager une aventure inoubliable, aller au bout d’eux même…mais parvenir au sommet va leur demander…des efforts qu’ils n’avaient pas imaginé.

A 65 ans, Marie-Thérèse se prépare elle à effectuer une randonnée d’un tout autre genre, une randonnée mémorielle. Avec ses fils, Philippe et Aurélien, elle va suivre les « chemins de la liberté » et suivre sur les traces de son père, Joseph, un résistant à l’occupation nazie, qui avait fui le STO en 1943, en traversant les Pyrénées clandestinement pour rejoindre l’Espagne. Deux jours de marche en haute montagne avec des randonneurs venus, comme eux, rendre hommage aux plus de 30 000 résistants qui ont fait cette traversée au péril de leur vie. « J’ai voulu le faire avec mon père mais il n’a jamais voulu, ça lui rappelait de trop mauvais souvenirs. Il est mort depuis longtemps mais je me suis dit que c’était le moment où jamais, avant que je sois trop âgée… Il me l’a raconté mais le vivre ce n’est pas pareil ! ». Malgré un dos douloureux et un manque d’entrainement Marie-Thérèse va traverser trois cols, sur un sentier très exigeant. Chaque pas sera pour elle et ses fils l’occasion de revivre l’exploit réalisé par son père. Une randonnée du souvenir chargée d’émotions.

Denis, 65 ans et sa femme Isabelle, 64, tous deux passionnés de montagne, se lancent à l’assaut des Dolomites, un massif mythique situé au nord de l’Italie. Ils vont parcourir ces montagnes très escarpées en empruntant des « via ferrata », des parcours aménagés par les militaires italiens, qui permettent de grimper des parois vertigineuses en toute sécurité. Avec l’aide d’un guide spécialisé, ils vont parcourir des sentiers qui défient le vide : « ce n’est pas pour rien qu’on les appelle les randonnées du vertige ! On va pouvoir aller dans des endroits incroyables que le commun des mortels ne penserait pas pouvoir atteindre ! ». Ils devront avoir le cœur bien accroché car pendant quatre jours, ils vont grimper sur des falaises verticales de 1000 mètres de hauteur, évoluer sur des crêtes au-dessus du vide. La récompense pour ces randonneurs de l’extrême : des paysages à couper le souffle et des souvenirs inoubliables.