“Grands Reportages” : « Un été pas comme les autres… sur la Côte d'Azur », dimanche 13 septembre sur TF1

Mis en ligne par vendredi 11 septembre 2020 1772
“Grands Reportages” : « Un été pas comme les autres… sur la Côte d'Azur », dimanche 13 septembre sur TF1

L’été 2020 restera pour beaucoup un été particulier…celui des vacances de l’après confinement. Durant tout l’été, les français ont tenté de retrouver une vie normale. Mais le virus est toujours présent. Les équipes de “Grands Reportages” ont suivi les vacances de 4 familles, en Bretagne, en Alsace, au pays Basque, et aujourd’hui sur la côte d’azur où en l’absence de touristes étrangers, les professionnels craignaient un scénario noir. Originaire du Nord, la famille Lhernoult va tout faire pour passer un bel été…malgré les contraintes liées à l’épidémie…et quelques surprises de dernières minutes.

Cet été, Audrey, assistante maternelle, Thibaut, technicien de maintenance spécialisé dans l’oxygène médical, et leurs deux enfants, Gabin et Hugo, partent en vacances avec Sandrine, la tante d’Audrey, et Sylvia, sa mère. Direction Roquebrune sur Argens.

Les 3 générations vont tester la vie à 6 dans le même mobile home de 40 m2 durant 3 semaines ! Audrey a prévu un programme d’activités soutenu comme du parachute ascensionnel ! L’occasion de se fabriquer de nouveaux souvenirs tous ensemble. Comment ces 3 générations vont-elles réussir à cohabiter ? Et une fois sur place, la famille pourra-t-elle pleinement profiter de ses vacances et des animations proposées par le camping ?

Pour la première fois de son histoire, le camping 5 étoiles de Sylvie et sa famille est menacé. Les annulations s’enchaînent et les mesures anti-covid sont de plus en plus contraignantes. Il faut rassurer les vacanciers et tout faire pour que les clients passent de bonnes vacances. Il faut surtout tout faire pour éviter un cluster qui serait synonyme de fermeture du camping. Et pour corser un peu plus leur mission, des invités surprises vont faire leur apparition : une centaine de sangliers a élu domicile dans le grand domaine et de nombreux clients sont effrayés.

Mais celui qui souffre le plus de l’épidémie c’est Tony, le patron des trois restaurants du camping. Depuis 19 ans, son affaire prospère mais les 3 mois de fermeture ont été catastrophiques : son chiffre d’affaire a chuté de moitié. Tony va devoir se battre sur juillet et août pour redresser la barre. Mais cette année, les étrangers ne seront pas au rendez-vous et ce sont eux qui dépensent le plus. Tony a plusieurs pistes pour renflouer son chiffre d’affaire : il va se lancer dans la vente à emporter à l’extérieur du camping, et organiser « la » soirée guinguette de l’été.