Saint-Barth après l'ouragan : un an pour reconstruire le paradis, ce soir dans “Zone Interdite” sur M6

Mis en ligne par dimanche 21 octobre 2018 405
Saint-Barth après l'ouragan : un an pour reconstruire le paradis, ce soir dans “Zone Interdite” sur M6

Un an après le passage de l'ouragan Irma qui s'est abbatu sur Saint-Barth, Ophélie Meunier vous propose ce dimanche 21 octobre à 21:00 sur M6 un numéro du magazine “Zone Interdite” consacré à la reconstruction de ce coin de paradis.

Le 6 septembre 2017, le destin de l'île de Saint-Barthélemy - communément appelée Saint-Barth - bascule. L'ouragan Irma, la tempête du siècle, frappe de plein fouet les côtes du joyau français des Antilles. Le paradis secret de Johnny, où milliardaires et habitants coulent des jours heureux, est dévasté. Les dégâts sont évalués à plus de 800 millions d'euros. Plages de rêve, hôtels de luxe et belles villas : il ne reste plus rien. Pendant un an, Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi l'incroyable mobilisation des habitants de Saint-Barth pour reconstruire leur paradis. Avoir vécu l'enfer ensemble a soudé les habitants, c'est aussi ensemble qu'ils vont faire face au chaos des premières heures après l'ouragan puis à l'immense chantier de la reconstruction.

Mois après mois, nous avons suivi les aventures de Dom, jeune loueur de jet-ski qui a dû repartir de zéro pour pouvoir continuer à vivre sur l'île.

Monique, elle, appartient à l'une des plus anciennes familles de Saint-Barth, installée sur l'île depuis cinq générations : les villas somptueuses qu'elle louait aux touristes ont été littéralement soufflées par le cyclone, elle va devoir tout reconstruire.

Anne, dynamique femme d'affaires originaire de Nantes, venait de racheter et de rénover entièrement un hôtel 5 étoiles sur l'une des plus belles plages de l'île. Cocotiers déracinés, piscine emportée par les flots, chambres dévastées : avec ses équipes elle va relever un pari fou, ouvrir son établissement six mois seulement après l'ouragan.

Au cœur de cette incroyable mobilisation, il y a aussi la communauté portugaise installée sur l'île: maçons, peintres et électriciens travaillent d'arrache-pied entre tension et bonne humeur pour effacer le passage d'Irma.

Cette formidable énergie déployée par tous a payé : un an après l'ouragan, Saint-Barth revit. Avec comme ultime soutien des visiteurs inattendus : les fans de Johnny qui viennent nombreux se recueillir dans le cimetière de Lorient où repose cet éternel amoureux de Saint-Barth.

© 2018 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL