“Zone Interdite” dans les coulisses de l'hypermarché d'Ollioules, ce soir sur M6 (vidéo)

Mis en ligne par dimanche 8 septembre 2019 2114
“Zone Interdite” dans les coulisses de l'hypermarché d'Ollioules, ce soir sur M6 (vidéo)

Ce dimanche 8 septembre à 21:05, Ophélie Meunier vous proposera de suivre sur M6 un nouvel inédit du magazine “Zone Interdite” qui va vous faire découvrir les coulisses de l'hypermarché d'Ollioules dans le Var en plein coeur de l'été.

Des caissières à rollers, des démonstrateurs et des promotions tous azimuts, l'été c'est la saison à ne pas rater pour l'imposant hypermarché d'Ollioules dans le Var. La commune, située entre Sanary et Seyne-sur-Mer, voit sa population doubler avec l'arrivée des touristes, principalement des familles qui viennent profiter des joies du camping et des plages. La pression est maximale pour l'hyper de 11 000 mètres carrés et sa galerie commerciale composée d'une cinquantaine de boutiques. En deux mois à peine, c'est presque la moitié de leur chiffre d'affaires annuel qui va se jouer ! Ophélie Meunier et les équipes de Zone Interdite ont suivi ces femmes et ces hommes qui travaillent dur… quand d'autres se la coulent douce sur les plages avoisinantes.

À la tête de cette grande surface depuis deux ans, Jeanne est l'une des plus jeunes directrices d'hyper en France. À seulement 29 ans, elle dirige 450 personnes d'une main de fer dans un gant de velours. Dès six heures du matin elle est sur tous les fronts. Mais cet été, les touristes sont moins nombreux que prévus. Offres spéciales, animations commerciales, Jeanne et ses équipes vont redoubler d'efforts pour attirer les clients. Mais le tempérament et la jeunesse de Jeanne ne passent pas facilement auprès de certains salariés. Spécialement avec le chef pâtissier qui a beaucoup de mal à obéir aux consignes de sa jeune patronne.

Aux côtés de la directrice, une armée de collaborateurs : poissonniers, bouchers, démonstrateurs… Mais aussi des agents de sécurité qui sont aux aguets, dans les rayons comme derrière les caméras de vidéosurveillance. Car en été, les vols à l'étalage explosent.

Dans la galerie commerciale, il y en a une autre qui a la pression : c'est Denise. À 48 ans, cette cadre d'une grande société a tout plaqué pour se lancer dans l'ouverture d'un café « branché ». Elle s'est endettée à hauteur de 330 000 euros et elle a embarqué toute sa famille dans l'aventure. Mais Denise est inexpérimentée et va être obligée d'apprendre vite. Elle a pris un très gros risque car son établissement n'est pas le mieux placé dans la galerie commerciale. Denise va donc se surpasser avec l'aide de ses enfants qui vont vivre un été d'enfer ! La venue des joueurs du RCT, le Rugby Club de Toulon, des stars dans la région, va lui donner un sacré coup de pouce. Mais cela suffira-t-il à lancer son business ?

Aux côtés de la directrice, une armée de collaborateurs : poissonniers, bouchers, démonstrateurs… Mais aussi des agents de sécurité qui sont aux aguets, dans les rayons comme derrière les caméras de vidéosurveillance. Car en été, les vols à l'étalage explosent.

Dans la galerie commerciale, il y en a une autre qui a la pression : c'est Denise. À 48 ans, cette cadre d'une grande société a tout plaqué pour se lancer dans l'ouverture d'un café « branché ». Elle s'est endettée à hauteur de 330 000 euros et elle a embarqué toute sa famille dans l'aventure. Mais Denise est inexpérimentée et va être obligée d'apprendre vite. Elle a pris un très gros risque car son établissement n'est pas le mieux placé dans la galerie commerciale. Denise va donc se surpasser avec l'aide de ses enfants qui vont vivre un été d'enfer ! La venue des joueurs du RCT, le Rugby Club de Toulon, des stars dans la région, va lui donner un sacré coup de pouce. Mais cela suffira-t-il à lancer son business ?

Dernière modification le dimanche, 08 septembre 2019 12:07