“Envoyé Spécial” : La Poste sous tension, apnée & enfants migrants jeudi 12 septembre sur France 2

Mis en ligne par lundi 9 septembre 2019 4461
“Envoyé Spécial” : La Poste sous tension, apnée & enfants migrants jeudi 12 septembre sur France 2

Jeudi 12 septembre à 21:00, Elise Lucet présentera sur France 2 un nouveau numéro du magazine “Envoyé Spécial”. Voici les reportages inscrits cette semaine au sommaire de l'émission.

« Le choix d’Envoyé Spécial » : La Poste sous tension

Que se passe-t-il à la Poste ? Depuis de nombreuses années, l’entreprise est engagée dans une gigantesque modernisation pour s’adapter à la concurrence et à la chute du volume de courrier. La fermeture de bureaux, la transformation du métier de facteur sont les changements les plus visibles pour les usagers devenus des « clients ». Mais en interne, ce que la direction appelle la « réorg » (réorganisation) semble être très mal vécue par certains salariés.

Envoyé Spécial a recueilli les témoignages inédits de facteurs, cadres, et dirigeants : ils dénoncent une impitoyable pression du résultat, des objectifs fixés par un mystérieux algorithme, un management parfois autoritaire, des restructurations permanentes dans les centres de tri et les services. Surtout, selon ces témoins, en deux ans, près de cinquante salariés se seraient suicidés à cause de ces conditions de travail.

« Ma vie... en apnée »

Guillaume Néry a 37 ans. Par deux fois, il a été champion du monde d’apnée, il a battu quatre fois le record du monde. Nous vous proposons une expérience étonnante : vivre avec lui une plongée en temps réel, quelques minutes sans respirer au fond de la mer. Que ressent-il à – 129 m ? Se voit-il en rescapé après son accident de 2015, quand il était descendu par erreur à – 139 m, déclenchant une syncope et un œdème pulmonaire en remontant à la surface ? Aujourd’hui, après avoir nagé avec les cachalots, il s’engage aussi pour la défense des océans. Pour Envoyé Spécial, il raconte l’ivresse des profondeurs.

« L’Envoyé spécial » Etats-Unis : des enfants en cage

Ce sont deux visages qui nous ont interpellés : celui d’une petite fille, Jakelin, 7 ans, morte en décembre dernier juste après avoir franchi la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, elle fuyait le Guatemala. Et celui de Carlos, un jeune migrant de 16 ans, mort alors qu’il était incarcéré dans le plus grand centre de détention provisoire des Etats-Unis.

Leur histoire raconte les terribles conditions dans lesquelles sont détenus les enfants migrants aux Etats-Unis. Ils sont des centaines à être enfermés dans ce qui ressemble à des cages : derrière des grillages, lumière allumée 24 heures sur 24, sans savon, ni lit ; ils passent parfois plusieurs jours sans pouvoir prendre une douche.

Ces centres de détention n’ouvrent que très rarement leurs portes : que se passe-t-il vraiment derrière ces murs ? Pourquoi des enfants y meurent-ils? Du Guatemala au Texas, nous allons vous raconter l’histoire de Jakelin et de Carlos.