“Enquête Exclusive” « Guerre en Ukraine : comment Poutine manipule le peuple russe » dimanche 26 juin sur M6

Mis en ligne par vendredi 24 juin 2022 2202
“Enquête Exclusive” « Guerre en Ukraine : comment Poutine manipule le peuple russe » dimanche 26 juin sur M6

Dimanche 26 juin à 23:00, Bernard de la Villardière présentera sur M6 un nouvel inédit du magazine “Enquête Exclusive” « Guerre en Ukraine : comment Poutine manipule le peuple russe ».

Quatre mois après l'invasion de l'Ukraine, la propagande de Vladimir Poutine fonctionne à plein régime en Russie. Les médias indépendants ont tous été fermés, les principaux réseaux sociaux (twitter, facebook, instagram) bloqués. Les opposants qui n'ont pas fui ont été jetés en prison. Partout, dans le pays, aucune voix dissonante contre la guerre n'est tolérée. Le régime de Poutine glisse vers le totalitarisme.

Chaque soir, sur la chaîne de télévision d'état Rossiya One, Vladimir Soloviev, le journaliste le plus célèbre de Russie, assène de grossières contre-vérités sur la guerre et brandit en permanence l'usage de la bombe nucléaire. L'homme a accepté de recevoir une équipe du magazine “Enquête Exclusive” dans les coulisses de son émission, quelques jours après avoir été victime d'une prétendue tentative d'assassinat de la part d'un groupuscule néo-nazi et de la CIA. La supercherie a été révélée : il s'agit en réalité d'une grotesque mise en scène des services secrets russes pour faire croire à un complot de l'Occident.

Tatiana Felgenhauer travaillait pour la radio Echo de Moscou, contrainte de stopper sa diffusion en mars. Courageusement, la journaliste continue d'informer sur les conséquences de la guerre à travers sa chaîne Youtube. Mais la jeune femme craint pour sa sécurité. Depuis notre tournage, elle a fui le pays.

La diabolisation de l'Occident est diffusée jusque dans les musées. À Moscou, au musée d'Histoire Contemporaine, une exposition organisée par le Ministère de la Défense s'intitule "Otan : chroniques de la cruauté". Dans les vitrines, les visiteurs - souvent des classes de lycéens - peuvent admirer des prises de guerre russes sur le champ de bataille censées démontrer la présence de nazis en Ukraine.

Pour ses prises de position anti-Poutine, Vladimir Kara-Murza a été inculpé en avril et déclaré "agent de l'étranger". Deux fois par semaine, son avocat va lui rendre visite dans un centre de détention en périphérie de Moscou. Il est très pessimiste sur l'issue du procès de son client qui doit se tenir dans quelques semaines. Selon la nouvelle loi votée par la Douma, Vladimir Kara-Murza risque quinze ans de prison.

Après plus de cent jours de guerre, le bilan officiel parle de 1 351 soldats russes tués au combat. Des pertes sous-évaluées par le régime qui craint que de trop lourdes pertes provoquent un soulèvement de la population. À Louga, une petite ville à sept cents kilomètres de Moscou, les équipes du magazine “Enquête Exclusive” ont retrouvé la famille d'un soldat tué en Ukraine. Nikita avait 20 ans, il était tankiste. Le jeune soldat s'était engagé dans l'armée il y a six mois. Malgré le deuil, sa mère et sa grand-mère sont fières de son sacrifice, persuadées qu'il faut poursuivre la guerre. Un soutien sans faille à Poutine peut-être dû à l'énorme somme que sa mère a reçu en dédommagement : plus de quinze millions de roubles. Une fortune pour cette famille pauvre.

Quant aux conséquences économiques de la guerre, là encore, c’est l’Occident qui est jugé responsable. Avec le départ des entreprises étrangères, beaucoup de Russes sont au chômage. Jugées injustes, ces sanctions ont créé un vif ressentiment à l'égard de l'Europe et des États-Unis.

Dernière modification le vendredi, 24 juin 2022 10:08
Publié dans Magazines
vignette primes a venir
vignette week end tv