Mort de Michel Piccoli : les hommages qui lui sont rendus cette semaine à la TV

Mis en ligne par mardi 19 mai 2020 958
Mort de Michel Piccoli : les hommages qui lui sont rendus cette semaine à la TV

Les chaînes de France Télévisions, Arte & Paris Première boulrversent leur programmation afin de rendre hommage à l'acteur Michel Piccoli qui est décédé le 12 mai dernier.

France 2 Mardi 19 mai à 23:10 : Vincent, François, Paul et les autres

Amis depuis la plus tendre enfance, Vincent, François, Paul et Armand, tous la cinquantaine, se retrouvent chaque dimanche à la campagne. Au quotidien, chacun connaît quelques déboires sentimentaux. Mais lorsque Vincent est victime d'une crise cardiaque, ses amis prennent conscience de l'importance de leurs problèmes.

Paris Première Jeudi 21 mai à 22:40 : Max et les ferrailleurs

Un policier décide d'arrêter une bande de malfrats amateurs. Il leur tend un piège afin de pouvoir les surprendre en flagrant délit.

Arte Dimanche 24 mai à 20:55 : Les choses de la vie

Au volant de sa voiture, Pierre, architecte d'une quarantaine d'années, est victime d'un accident de la route. Ejecté du véhicule, il gît inconscient sur l'herbe au bord de la route. Il se remémore son passé, sa vie avec Hélène, une jeune femme qu'il voulait quitter, sa femme Catherine et son fils...

Arte Dimanche 24 mai à 22:20 : L'extravagant monsieur Piccoli

En soixante-dix ans de métier, il a brûlé les planches et tourné dans quelque deux cents films, écrivant en parallèle des scénarios, produisant et réalisant même trois longs métrages. Formé au théâtre, où il débute en 1945, Michel Piccoli a déjà la quarantaine quand il émerge au cinéma. Repéré au début des années 1960 dans Le doulos de Melville, il entre enfin en pleine lumière avec Le mépris de Godard. Enchaînant les rôles, le comédien va tourner un demi-siècle durant sous la direction des plus grands réalisateurs : Costa-Gavras, Demy, Cavalier, Hitchcock… S'appuyant notamment sur ses collaborations avec trois d'entre eux – Claude Sautet, qui, des Choses de la vie à Mado, l'a dirigé à cinq reprises, Luis Buñuel et Marco Ferreri avec qui il a tourné sept films – Yves Jeuland brosse le portrait d'un acteur populaire, toujours prêt à prendre des risques dans des projets audacieux et maintes fois récompensé : prix d'interprétation à Cannes en 1980 pour Le saut dans le vide de Marco Bellocchio, césarisé à cinq reprises et obtenant un Molière deux années de suite pour Le roi Lear. Qu'aimerait-il que l'on retienne de lui ? "'Michel Piccoli a aimé son métier, il l'a servi de son mieux', ce serait pas mal et je crois que c'est vrai", ose-t-il au crépuscule d'une vie entière passée à jouer. Construit avec de nombreux extraits de films et d'interviews données par l'intéressé tout au long de sa carrière, l'émouvant portrait que lui consacre Yves Jeuland (Les gens du monde, Il est minuit Paris s'éveille) fait revivre tout un pan du cinéma français que cet acteur a marqué de son extravagant talent.

France 5 Lundi 25 mai à 20:55 : Une étrange affaire

Louis, jeune publicitaire, se voit confier de plus en plus de responsabilités par son nouveau directeur. A tel point que, délaissant sa femme, Nina, elle finit par le quitter.

france.tv Disponible pendant 3 mois Tout va bien, on s'en va

Au debut, on pourrait presque croire que tout va bien. Trois soeurs vivent a Lyon dans la legerete du bonheur partage. Mais leur pere debarque apres quinze ans d'absence. Et la, c'est chacun pour soi...