VIH : France 3 programme une soirée spéciale sur les 30 ans de lutte contre le virus (vidéo)

Mis en ligne par lundi 9 novembre 2020 3139
VIH : France 3 programme une soirée spéciale sur les 30 ans de lutte contre le virus (vidéo)

Lundi 30 novembre dès 21:05, Carole Gaessler présentera proposera sur France 3 une soirée continue à l'occasion du 30ème anniversaire de la lutte contre le VIH.

Malgré la mobilisation de la crise sanitaire qui nous frappe autour de la Covid-19, il est important de ne pas oublier que l’épidémie du sida est encore présente. En cette veille de la journée mondiale de lutte contre le sida, France 3 mobilise son antenne avec la diffusion d’une soirée spéciale le 30 novembre dès 21:05, contre la banalisation de l’épidémie.

Diffusion du film exceptionnel et bouleversant “120 Battements par minute” suivi d’un grand débat marquant 30 ans de lutte.

21:05 “120 Battements par minute”

Début des années 90. Alors que le sida tue depuis près de dix ans, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour lutter contre l'indifférence générale. Parmi eux, Nathan, un nouveau venu dans le groupe, va être bouleversé par la radicalité de Sean.

Une fresque qui bouleverse, bouscule et galvanise.

Critiques lors de la sortie en salles

CinemaTeaser par Renan Cro

Film de lutte, de bande, d'amour tragique, "120 Battements par minute" n'a peur de rien. Ni du romanesque, ni du politique, ni même d'en faire du cinéma.

L'Express par Eric Libiot

Le film est si réussi, si passionnant, si emballant, si émouvant qu'il semble échapper à tout, et notamment aux calculs. 120 BPM est en état de grâce, poussé par sa propre énergie, son propre désir. II touche chacun au plus profond. Cela s'appelle une grande oeuvre.

Le Journal du Dimanche par Barbara Théate

Après les débats enflammés des réunions hebdomadaires, les actions musclées contre les labos pharmaceutiques et le gouvernement de Mitterrand, la caméra de Robin Campillo se focalise peu à peu sur un amour naissant. Simple et beau.

23:30 Débat : "30 de lutte contre le VIH"

1981 marque le début de l’épidémie mondiale de VIH/SIDA.

On parle d’hécatombe, la mort plane sur les malades, les hôpitaux se transforment en mouroir. Les malades réclament une prise de conscience urgente de la société de cet enjeu majeur de santé publique qu’on qualifie alors de « peste rose » ou de « cancer gay ».

Avec le sida pour la 1ère fois dans l’histoire de la médecine, des patients se sont imposés dans le champ thérapeutique et scientifique et les associations comme Act-Up, Aides, le Sidaction ont pris en main la lutte contre l’épidémie, amenant à revoir complètement les orientations des programmes de recherche.

Où en sommes-nous après 30 ans de lutte contre le VIH ?

En France l’épidémie reste active avec chaque année plus de 6 000 découvertes de séropositivité, soit 17 nouvelles infections par jour.

Qui sont ceux qui aujourd’hui contractent la maladie ?

Quels sont les outils pour lutter contre l’épidémie ?

Sommes-nous assez informés ?

Quels progrès a fait la médecine dans le traitement du VIH ?

Comment vit-on aujourd’hui lorsqu’on est séropositif ?

Quels sont les défis encore à relever ?

Peut-on demain espérer un vaccin ?

Les invités :

Didier Lestrade, cofondateur d'Act Up qu’il a présidé de 1989 à 1992.

Pr Françoise Barré-Sinoussi, Présidente du Sidaction, co-découvreuse du virus en 1983 - Co-Prix Nobel de médecine en 2008

Morgane, 39 ans, séropositive depuis l'âge de 17 ans, charge virale indétectable, mère de 4 enfants

Camille Genton, 34 ans, jeune entrepreneur, séropositif à l'âge de 25 ans en 2011, charge virale indétectable auteur de "Positif" aux éditions Lattès

Dr Anne SIMON, Infectiologue, Hôpital de La Pitié-Salpêtrière / Responsable du Centre Gratuit d’Information de Dépistage et de diagnostic ((CeGIDD) VIH/IST (infections sexuellement transmissibles)

Quelques rappels de chiffres :

En France plus de 6 000 personnes découvrent leur séropositivité chaque année, soit 17 nouvelles infections par jour

Aujourd’hui, 173 000 personnes vivent avec le VIH en France

En France, on estime que 24 000 personnes ignorent leur séropositivité.

13% des nouvelles découvertes de séropositivité concernent les jeunes de moins de 25 ans

23% des nouvelles découvertes de séropositivité concernent les 50 ans et plus

29% c’est la part de découvertes de séropositivité à un stade avancé de l’infection (c’est-à-dire lorsque la maladie est déjà déclarée ou avec un niveau très bas de lymphocytes CD4, des globules blancs ciblés par le VIH)

52% des personnes ayant découvert leur séropositivité VIH en 2018 n’avaient jamais fait de test de dépistage auparavant.

Sondage Ifop-Bilendi pour Sidaction publié en mars 2018

20% des jeunes de 15 à 24 ans s’estiment mal informés sur le VIH.

1 jeune sur 5 pense qu’on peut être contaminé en embrassant une personne séropositive ou au contact de sa transpiration, mais aussi que la prise de la pilule du lendemain peut empêcher la transmission du virus.

26% des jeunes interrogés considèrent qu'il existe des médicaments pour guérir du sida (NB : on ne guérit pas du sida !)

Dernière modification le lundi, 09 novembre 2020 18:57