Place au cinéma : “En guerre” avec Vincent Lindon, vendredi 27 mai France 5 (vidéo)

Mis en ligne par mercredi 25 mai 2022 1861
Place au cinéma : “En guerre” avec Vincent Lindon, vendredi 27 mai France 5 (vidéo)

Dominique Besnehard vous donne rendez-vous vendredi 27 mai à 21:00 sur France 5 pour une nouvelle séance dans “Place au cinéma”.

Dominique Besnehard invite les téléspectateurs à partager sa passion pour le cinéma en dévoilant souvenirs et anecdotes liés aux films du patrimoine cinématographique.

Cette semaine, Dominique Besnehard vous propose de voir “En guerre”, un film réalisé en 2018 par Stéphane Brizé.

L'histoire en quelques lignes...

Les ouvriers de l'usine Perrin d’Agen protestent contre l’annonce de la fermeture annoncée par leur direction.

Laurent Amédéo (Vincent Lindon) est le leader syndical à la tête de la contestation. Les ouvriers s’appuient sur un accord conclu deux ans auparavant de maintien de l’emploi pour cinq ans en échange d'un allongement du temps de travail pour un salaire identique (40 heures payés 35) et d'un renoncement aux primes, tandis que la direction de l’entreprise, faisant partie d’un groupe allemand, invoque la rentabilité insuffisante de l'usine face à la concurrence ainsi que les taux de marge trop faibles les pressant de supprimer la production sans tarder.

Le film suit le combat des syndicats, qui essayeront de joindre la direction nationale de leur entreprise, puis de solliciter l’appui du Président de la République ; un conseiller économique du Président les assure de son soutien moral. Ils envahiront les locaux du Medef, chercheront à contacter un repreneur potentiel ou à rallier les travailleurs d’une autre usine à leur cause, puis provoqueront une rencontre avec le PDG allemand du groupe. Sans succès, puisque malgré les différentes promesses, la direction confirme son intention de fermer l’usine d’Agen et refuse de la vendre au repreneur potentiel, prétextant que le projet de reprise n'est pas viable, Laurent Amédéo pensant plutôt que la direction ne veut pas vendre l'usine à un concurrent direct.

Le mouvement syndical est en proie à une division entre les partisans d’une lutte jusqu’au bout pour essayer de sauver l'usine et maintenir l’emploi, incarnés par Laurent Amédéo et Mélanie, et ceux qui, pensant la fermeture de l'usine inéluctable,se rangent à l’idée d’une négociation avec la direction afin d'obtenir la prime de licenciement la plus élevée possible. Tandis que le blocus prolongé de l’entreprise assèche financièrement les ouvriers, ils sont de plus en plus nombreux à vouloir reprendre le travail.

Le film montre aussi le traitement médiatique qui est donné au sujet, les chaînes de télévision mettant essentiellement en avant les violences, ce qui conduit certains leaders syndicaux à chercher à calmer les débordements de leurs membres. L’agression du PDG allemand par des ouvriers à l’issue de leur rencontre mettra fin au dialogue social et au soutien de l’Élysée, les ouvriers ayant participé à l'agression sont également licenciés sans indemnités.

L’obstination de Laurent Amédéo ne lui permet pas d’avoir gain de cause et la fermeture de l’usine est confirmée. Au cours d'une réunion syndicale Laurent est rejeté et pris à partie par plusieurs ouvriers et chefs syndicaux qui le tiennent pour responsable de l'agression du PDG, du licenciement pour faute lourde des responsables de l'agression et de la rupture des négociations avec la direction, les empêchant ainsi de faire monter le montant de la prime de licenciement. Un ouvrier mécontent va jusqu'à taguer sa maison et jeter une brique au travers d'une de ses fenêtres. Désespéré, il se rend en Allemagne pour s’immoler de manière spectaculaire sous les fenêtres du siège de l’entreprise. Son décès entraînera l’annonce par la direction du renoncement au licenciement pour faute lourde des treize salariés ayant agressé le PDG ainsi que la reprise des négociations avec les syndicats.

Avec : Vincent Lindon (Laurent Amédéo), Mélanie Rover (Mélanie, syndicaliste CGT), Jacques Borderie (M. Borderie, directeur d'établissement Perrin Agen), David Rey (Directeur administratif et financier), Olivier Lemaire (Olivier, syndicaliste SIPI), Isabelle Ruffin (Directrice des Ressources Humaines).

Dernière modification le mercredi, 25 mai 2022 09:40
Publié dans Cinéma
vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2022 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL