Théâtre : “Une heure de tranquilité” avec François Berléand et Isabelle Gélinas, mardi 29 décembre sur France 2

Mis en ligne par dimanche 27 décembre 2020 2095
Théâtre : “Une heure de tranquilité” avec François Berléand et Isabelle Gélinas, mardi 29 décembre sur France 2

Mardi 29 décembre à 21:05, France 2 vous proposera une soirée théâtre avec la diffusion de la pièce “Une heure de tranquilité” de Florian Zeller avec François Berléand et Isabelle Gélinas.

L'histoire en quelques lignes...

Michel, passionné de jazz, vient de dénicher un album rare qu'il projette d'écouter tranquillement dans son salon. Mais le monde entier semble en avoir décidé autrement !

Il ne demande pas grand-chose : juste une petite heure de tranquillité. Mais le monde entier semble en avoir décidé autrement ! Sa femme voudrait lui parler, son fils débarque à l'improviste, son voisin frappe à la porte... Même sa maîtresse voudrait faire le point avec lui...

Manipulateur, menteur, arracheur de dents, Michel est prêt à tout pour avoir la paix. Mais il lui faudra beaucoup d'énergie pour que cette douce matinée ne se transforme pas en un véritable cauchemar...

Florian Zeller nous livre là un magnifique Feydeau contemporain dans lequel François Berléand et Isabelle Gélinas laissent exprimer tout leur talent.

Captation le 28 décembre 2020 au Théâtre Antoine.

Note d'intention de l'auteur

J’ai écrit "Une heure de tranquillité" il y a une dizaine d’années avec l’ambition simple de distraire et d’amuser quelques amis. C’était une sorte de récréation joyeuse, entre d’autres pièces plus sombres et plus sérieuses, et dont le principe reposait avant tout sur « l’art de l’accumulation » : Michel, qui vient de dénicher un disque qu’il cherche depuis des années, s’apprête à l’écouter tranquillement dans son salon, mais le monde entier semble s’être ligué contre lui…

Tout comme Eraste, le personnage principal des Fâcheux de Molière, ne parvient pas à parler à Orphise dont il est amoureux, interrompu systématiquement par un défilé d’importuns, Michel est contrarié dans son petit projet par sa femme, son voisin, son fils, sa maîtresse... dans un ballet d’intrusions improbables qui emprunte tant au registre de la farce qu’à celui du vaudeville. Cette pièce doit son idée originale à Simon Gray, brillant dramaturge anglais qui a su démontrer qu’un plaisir solitaire – celui de lire un livre, écouter un disque ou seulement rêver – ne peut se faire que contre le reste du monde. Et si l’on en vient à rire de cette intranquillité permanente, c’est avant tout pour se moquer de notre propre égoïsme et de notre incapacité à regarder les autres.

Dernière modification le dimanche, 27 décembre 2020 12:58
Publié dans Divertissements