États-Unis : la mort sur ordonnance, mardi 14 mai dans “Le monde en face” sur France 5

Mis en ligne par lundi 29 avril 2019 1269
États-Unis : la mort sur ordonnance, mardi 14 mai dans “Le monde en face” sur France 5

Mardi 14 mai à 20:50 sur France 5, “Le monde en face”, présenté par Marina Carrère d'Encausse, propose le documentaire "États-Unis : la mort sur ordonnance", un film écrit et réalisé par Sophie Przychodny.

« J’ai déposé huit photos. Il y a celle de ma fille décédée en 2010. Il y aussi des photos de plusieurs amis et de proches dont un qui est mort samedi dernier d’une overdose d’opioïdes. Ma fille prenait des antidouleurs prescrits par son médecin. Il lui donnait de plus en plus de pilules jusqu’à ce qu’elle en meurt ». C’est une mère qui crie sa colère, comme tant d’autres. Peu importe leur origine, leur milieu social, toutes les familles américaines sont affectées. Ces cachets s’appellent hydrocodone, Percocet, Oxycontin ou Fentanyl…des médicaments vendus légalement dans des pharmacies alors qu’ils ont le même composant qu‘une drogue dure : l’héroïne. Et sont même parfois jusqu’à 1000 fois plus concentrés en opium.

À leur insu donc, les Américains ingèrent de l’opium présent dans ces médicaments prescrits par leurs médecins, et en deviennent dépendants. Les Etats Unis consomment 80% de la production mondiale de ces cachets. On compte 72 000 décès par overdose l'an passé soit 196 personnes chaque jour.

C’est la première cause de mort accidentelle dans le pays.

L’enquête de Sophie Przychodny produit par Babel Doc, nous emmène au coeur de ce système mortel en Oklahoma, l’un des Etats les plus touchés. Pendant un an, la réalisatrice a suivi le combat d’une petite communauté face aux grands laboratoires et corps médical responsables.

Pour la première fois aux Etats-Unis, un Etat poursuit un médecin pour "homicide par surprescription de médicaments". Le Docteur Regan Nichols, médecin de famille depuis 22 ans, est, aujourd’hui, soupçonnée d’être une meurtrière sur ordonnance. Elle aurait prescrit 3 millions de pilules en 4 ans, des antidouleurs contenant de l’opium. Face à elle, les plaignants ont perdu un enfant, un frère, une amie, morts par overdose d’opioïdes. Mais est-elle l’unique responsable ? Ou une victime du système mis en place ?

Le procureur Mike Hunter, est le représentant de la loi en Oklahoma, premier Etat à entrer en guerre contre les compagnies pharmaceutiques. Il les accuse d’être à l‘origine de l’épidémie.

Après la diffusion de ce documentaire, Marina Carrère d'Encausse propose un débat avec plusieurs invités.