Addiction : vivre sans, document “Infrarouge” diffusé mardi 1er octobre sur France 2

Mis en ligne par mardi 10 septembre 2019 2384
Addiction : vivre sans, document “Infrarouge” diffusé mardi 1er octobre sur France 2

Mardi 1er octobre à 22:35, Marie Drucker vous proposera de suivre sur France 2 un nouveau numéro de la collection documentaire “Infrarouge” qui sera consacré à la bataille que d'accros contre leurs addictions.

Anciennement accros à l’alcool, la cocaïne, l’héroïne ou les médicaments, Olivier, Fanny, Jeanne et Lolita racontent leur seconde vie. A l’hôpital Sainte-Anne, des addictologues accueillent tous les jours des anonymes dépendants. Ce documentaire raconte comment, ensemble, soignants et patients remportent la bataille contre l’addiction.

L’addiction peut s’immiscer dans nos vies quotidiennes sournoisement, sans que l’on y prenne garde. L’alcool, les drogues, les médicaments, les écrans et réseaux sociaux… l’étau se resserre pour faire de nous des consommateurs, toujours plus frénétiques et asservis. En tissant les témoignages de 4 anciens addicts à la réalité des consultations du centre d’addictologie de l’hôpital Sainte-Anne où médecins et infirmiers reçoivent sans rendez-vous des anonymes, ce documentaire nous plonge au cœur de la bataille de la dépendance. Il y est question de vie et de mort, de goût de vivre, d’abdication et de liberté retrouvée. Un film de parole et d’écoute, au cœur du parcours de reconstruction.

Note d'intention de la réalisatrice Karine Dusfour

Durant mes repérages j’ai rencontré de nombreux addicts. J’ai compris que à tout âge, dans n’importe quel milieu social, pour des raisons diverses, tout le monde peut-être touché de près ou de loin par cette problématique.
J’ai voulu donner la parole à d’anciens dépendants. Recueillir leur témoignage sur cette bataille qu’ils ont gagnée face à leur propre défaite. Une victoire toujours née d’une rencontre avec un autre : soignant, assistante sociale, … Et faire de leurs récits de résurrection le fil narratif du film. Des histoires particulières qui raisonnent dans les salles de consultations des médecins et infirmiers du service d’addictologie de l’hôpital Sainte Anne à Paris. Quand ils arrivent pour la première fois les patients ont déjà perdu la guerre contre le produit. Ici on progresse, chute, recommence, rechute encore. La parole et l’écoute sont les clés de la bataille contre la dépendance. Jusqu’à ce que cette relation devienne peut être un jour le moteur de la reconstruction. Un film sans manichéisme, ni moralisme.

Dernière modification le mardi, 10 septembre 2019 18:52