Menu

Inédit : “Les gens du fleuve” une collection documentaire bientôt diffusée sur France 3

Inédit : “Les gens du fleuve” une collection documentaire bientôt diffusée sur France 3

Cet été, France 3 présente une collection inédite consacrée aux plus grands fleuves mythiques du monde : des paysages grandioses, des peuples attachants, des voyages inoubliables.

Trois documentaires de 110 minutes nous mènent au plus près de ces hommes et de ces femmes qui vivent au fil du Mékong, du Gange et du Zambèze. Ces films traduisent le regard personnel de leur réalisateur sur des univers spectaculaires et singuliers. 

Le Mékong
Pour les Occidentaux, le Mékong porte encore les mystères, l’exotisme et le romantisme de l’Indochine. Pour ses riverains, c’est la « Mère de toutes les eaux », une mère nourricière. Un voyage entre deux mondes…

Quand, en 1859, l’explorateur Henri Mouhot emprunte le cours du Mékong, c’est pour découvrir, perdue dans la jungle, la huitième merveille du monde. Devant ses yeux se dressent les temples d’Angkor. Dans ses récits de voyage, il écrit : « Nous marchions de merveille en merveille, dans un état d’extase toujours croissant. » Cette émotion reste intacte pour les voyageurs d’aujourd’hui. Et les rencontres au fil du Mékong sont plus surprenantes les unes que les autres… Le voyage commence avec Som Nieng. Ce pêcheur laotien qui joue sa vie pour la gagner. Perché sur un câble, il traverse les chutes vertigineuses de Khône. Leur débit peut atteindre jusqu’à 49 000 mètres cubes par seconde. A moins de deux jours de bateau, une archéologue, Marielle Santoni, recherche les traces des premiers rois khmers…

A Luang Prabang, le Hollandais Rik Gadella a abandonné sa vie confortable pour traquer les orchidées sauvages. Déjà plusieurs centaines d’espèces fleurissent dans son jardin botanique… De l’autre côté des chutes de Khône, c’ele Cambodge. Sur son kayak, Pierre-Yves Clais, ancien casque bleu devenu cambodgien, sait où se placer pour observer les dauphins du Mékong. Le fleuve poursuit sa course jusqu’au lac Tonlé Sap. C’est là que Deth Sopean a changé de destin… Ce braconnier est maintenant l’ange gardien des oiseaux sur le lac. Tout près d’ici, le monumental site d’Angkor est, depuis quelques années, l’objet d’une incroyable expérience. Hang Péou, ingénieur de génie, a réussi à réhabiliter l’ancien système hydraulique d’Angkor, vestige de la splendeur khmère…

Entre ces personnages, un lien puissant : le Mékong.

Le Zambèse
« Seuls les anges dans leur vol ont dû contempler des visions aussi magnifi ques que celles-ci. » Lorsqu’il découvre les chutes du Zambèze en 1855, David Livingstone est si impressionné qu’il les renomme aussitôt Victoria Falls, en l’honneur de la reine d’Angleterre.

Le site à couper le souffle où Joseph, le villageois de Songwé, jette ses lignes pour nourrir sa famille est l’un des nombreux trésors de ce fleuve mythique. Le long de ses 2 500 kilomètres, le Zambèze fait fi gure de sanctuaire quasi inviolé. Sur ses berges se presse une faune nombreuse composée d’éléphants et de rhinocéros venus s’abreuver. Immergé dans la brousse, Salomon, le ranger, veille sur ce précieux trésor menacé. Dans les eaux du fleuve se côtoient hippopotames et crocodiles. Certains sont des mangeurs d’hommes… Joe Brooks les a longtemps chassés ; il en a conservé les plus beaux spécimens dans sa ferme.

Joseph, Salomon, Joe, unis par l’un des fl euves les plus majestueux d’Afrique.

Le Gange
Fleuve des dieux et des hommes, le Gange n’a pas d’égal. A la fois nourricier et spirituel, il rythme la vie de près d’un Indien sur deux, soit près de 600 millions d’individus. La dévotion du peuple hindou atteint son paroxysme à la Kumbh Mela. Elle se déroule à Allahabad. Plus de cent millions de pèlerins viennent y purifier leur âme dans les eaux du fleuve... Tout au long de ses 2 500 kilomètres, le Gange offre un spectacle saisissant : de la moisson aux rites funéraires, la vie défile.

« Je gagne 2 euros par jour, mais j’espère que mes enfants feront un autre métier », confie Ujjwal, le pêcheur à la barque en tôle ondulée de Farakka.

A Gangotri, le sadhu « clic » immortalise en photo depuis plus de soixante ans la beauté du fleuve. Certains n’y ont fait que passer, comme les Beatles, d’autres y sont restés, comme la Mataji, une Allemande devenue grande prêtresse. Quant à Deidi von Schaewen, la photographe, elle poursuit sa quête d’une Inde authentique sur les rives du fleuve, à la recherche d’arbres sacrés.

-pubs-

Dernière modification lemardi, 30 juillet 2013 15:49
Retour en haut

Également dans l'actu des Documentaires

Invités des émissions TV

22 septembre 2017 - 20:43 | Magazines

“Salut les terriens !” samedi 23 septembre : les invités reçus par Thierry Ardisson sur C8

“Salut les terriens !” samedi 23 septembre : les invités reçus par Thierry Ardisson sur C8

Samedi 23 septembre à 19:00, Thierry ARDISSON présentera sur C8 un nouveau numéro de son magazine “Salut les terriens !”. Voici les invités ...

22 septembre 2017 - 20:31 | On n'est pas couché

“On n'est pas couché” samedi 23 septembre : les invités reçus par Laurent Ruquier sur France 2

“On n'est pas couché” samedi 23 septembre : les invités reçus par Laurent Ruquier sur France 2

Voici les invités qui seront reçus par Laurent Ruquier samedi 23 septembre dans son émission “On n'est pas couché”, diffusée à partir de 23:...

19 septembre 2017 - 21:11 | Divertissements

Prime spécial célébrités de “N'oubliez pas les paroles !” samedi 7 octobre sur France 2

Prime spécial célébrités de “N'oubliez pas les paroles !” samedi 7 octobre sur France 2

À l’occasion d’un prime exceptionnel, diffusé samedi 7 octobre à 20:55 dut France 2, huit personnalités se prêteront au jeu du grand karaoké...

En savoir plus...

L'actu TV

Vidéos

En coulisses...

Les dossiers