« Assignés à résidence » : récits inédits de confinés dans “La France en vrai” lundi sur France 3

Mis en ligne par samedi 26 septembre 2020 709
« Assignés à résidence » : récits inédits de confinés dans “La France en vrai” lundi sur France 3

A découvrir ce lundi 28 septembre à 23:10 sur l'ensemble des antennes régionnales de France 3 dans “La France en vrai” les 7 films de la collection « Assignés à résidence » tournés pendant le confinement.

De mars à mai, le confinement lié à l’épidémie du Covid-19 a profondément bouleversé le quotidien des Français. Famille, travail, école, vie sociale… chacun a dû s’adapter et se réinventer tant bien que mal.

La collection documentaire « Assignés à résidence » nous propose de revenir sur cette période inédite avec 7 films qui retracent le parcours d’hommes et de femmes confinés partout en France. Entre remise en question, inquiétude, interrogation, solitude et solidarité, chacun d’entre eux nous racontent l’épreuve du confinement.

Un divan sur le fil France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Pendant deux mois, de très nombreux psychanalystes ont remplacé le célèbre divan de Freud par un téléphone. C'était une première dans l’histoire de la psychanalyse, pourtant vieille de 120 ans, et c’est le confinement qui les a contraint, bon gré mal gré, à changer radicalement leur pratique.

Ce film est le récit de cette expérience inédite, et ce à travers l'expérience quotidienne du psychanalyste Gérard Miller, mais également à travers celle de quatre patients, suivis semaine après semaine et qui témoignent de ce qui s’est passé pour eux pendant ces étranges séances au téléphone et aussi entre ces séances : un clown, une maîtresse d’école, une soignante et un photographe. Un film sur ceux qui ont voulu, coûte que coûte, continuer à tirer au clair leur inconscient, leur désir, leur fantasme, alors même que le monde autour d’eux semblait perdre la tête.

Un film de Gérard Miller.

(Dé) Confinés en Ré France 3 Nouvelle-Aquitaine et Paris Ile-de-France

Le confinement dans une île vouée au tourisme et ses corollaires : depuis le début du confinement, 5000 continentaux qui ont des résidences secondaires sont arrivés.
Ostréiculteurs, restaurateurs, gérants de supérette, retraités, trentenaires parisiens,…originaires de l’île ou continentaux, ils se sont tous retrouvés ici pour ces quelques semaines qui se sont prolongées. Bouleversés par le confinement, changement radical de vie ou non, tous partagent une inquiétude pour leur présent et leur avenir.

Un film de Laurence Katrian, écrit par Catherine Touzet.

Voyance, amour et confinement France 3 Grand-Est

Le film est un conte intime où des extraits de conversations intimes dialoguent avec des séquences psychédéliques. Contrainte comme des millions de Français au confinement, la réalisatrice, alors en proie à une crise de couple décide de filmer pendant 55 jours son tirage de cartes quotidien et les conversations drôles et profondes qui jaillissent de cet isolement, avec des amis, artistes, prof, forain, soignant, psy, fleuriste et même avec de vagues connaissances qui surgissent au fil de conversations virtuelles.
Cette rencontre de soi-même en miroir des autres, nous emmène aux confins d’une introspection parfois douloureuse qui passe par la Pensée Magique. Une réflexion intime et collective, pour donner un sens à ces semaines d’errements et d’isolement.

Un film d’Yvonne Debeaumarché.

Confinés France 3 Provence-Alpes Côte d’Azur

Le 17 mars 2020, la France entière s’est arrêtée pour tenter de combattre un ennemi invisible : la Covid-19. À Marseille comme ailleurs, les rues se sont soudainement vidées. Alors que tout le monde était sommé de fermer sa porte, je suis allée frapper à celle de mes voisins. Ces voisins que je ne connaissais pas, que je croisais parfois, que j’ignorais souvent, j’ai décidé de profiter de ce temps hors du temps pour faire leur connaissance.
Pendant 2 mois, le réalisateur a suivi le quotidien de Madame Cantina, de Marie, Elisabeth, Nicolas, Christelle, Olivier, Camille, Chloé et les autres. Un casting hétéroclite, avec une tranche d’âge large allant de 8 à 89 ans. Au fur et à mesure de ce confinement, nous avons créé des liens de plus en plus intimes. Nous avons partagé nos inquiétudes, nos interrogations, nos angoisses mais aussi nos rires et nos joies.

Réalisé par Philippine HARTMANN.

Ehpad à huit clos France 3 Normandie

Ce documentaire témoigne d’une des réalités du confinement vécu dans les Ehpad au printemps 2020. La résidence pour personnes âgées dépendantes le Village des Aubépins à Maromme est déjà bien connu dans le secteur pour ses actions et ses innovations, elle a ouvert ses portes à Christophe Ramage pour vivre de l’intérieur le quotidien des résidents et accompagner la cellule de crise de l’équipe de direction.
Découvrez la parole des résidents, l’engagement des personnels, les analyses de la directrice Marie-Pascale MONGAUX qui démontrent l’importance de maintenir le lien social et le respect de l’individu. Une gestion humaine incontournable pour limiter le traumatisme compte tenu des circonstances et qui reste la clé d’un quotidien digne et étrangement serein pour les résidents de ces établissements de vie si essentiels à nos sociétés.

Un film de Christophe Ramage.

In Casa France 3 Corse

Au lendemain du discours du Président de la République annonçant le confinement des Français pour faire face à la crise sanitaire provoquée par le Coronavirus, Cyril Claus, stoppé dans ses élans de réalisation des magazines dont il a la charge pour la télévision, s'interroge...
Bien que confiné « à la campagne » sur les hauteurs d'Ajaccio avec sa compagne et leur fils et conscient de ce privilège, le réalisateur Cyril Claus entreprend un long travail d'introspection ponctué de « vidéoconférences » avec sa mère ou sa fille demeurées en ville, mais aussi de rendez-vous virtuels avec des amis proches.

Un film de Cyril Claus.

5 regards en confinement France 3 Bourgogne Franche-Comté et France 3 Occitanie

Avec la pandémie de Covid-19, le monde traverse un moment historique et dans le contexte inédit du confinement mondial, les réalisateurs ont voulu rassembler les instants captés par des professionnels de l’image dans leur intimité. Cinq unités de réalisation, chacune avec leur esthétique et sensibilité singulières, qui vont saisir les effets de cette situation - parfois anxiogène, parfois drolatiques - sur leur environnement, leurs sentiments, leur imagination… Cinq voix, cinq regards sur un monde en plein bouleversement - le point de vue microscopique à l’échelle de l’humanité de ce huis clos généralisé.

Réalisé par Jonathan Safir et Adi Walter.

Publié dans Documentaires