« La Grande Saga de nos montagnes, les Alpes », lundi 22 février sur France 3

Mis en ligne par vendredi 19 février 2021 975
« La Grande Saga de nos montagnes, les Alpes », lundi 22 février sur France 3

Alors que la situation sanitaire ne permet pas d’envisager une réouverture des stations, le ski français s’apprête à vivre, pour la première fois, une année blanche. Dans ce cadre, France 3 propose lundi 22 février à 21:05, « La Grande Saga de nos montagnes, les Alpes », pour revivre la métamorphose de ce territoire, au cœur des vallées, jusqu’aux cimes des plus hauts sommets.

Longtemps restées le dernier territoire sauvage de notre pays, les Alpes sont aujourd’hui un espace de loisirs et d’évasion. Ce documentaire retrace leur histoire au cours du siècle passé. À travers des images d’archives exclusives et des témoignages poignants de paysans, de promoteurs, d'ingénieurs, de champions ou même d'alpinistes, nous découvrons comment nos montagnes ont été bouleversées par la modernité en l’espace de quelques décennies.

Une vision de nos montagnes vouées aux loisirs s’est imposée alors que les Alpes, fragilisées par le réchauffement climatique, affrontent de nouveaux défis.

Note d’Intention du réalisateur, Frédéric Brunnquell

Territoire sauvage délaissé par les pouvoirs publics et ignoré par le reste de la population jusqu’en 1945, les Alpes sont longtemps restées ce milieu hostile, dénué de tout intérêt pour l’homme, sinon habité par quelques paysans reclus du monde. La seconde moitié du XXe siècle est marquée par une volonté effrénée de conquérir ces espaces naturels, faisant des sommets enneigés le nouveau terrain de jeu de millions de vacanciers.

Au début du vingtième siècle les montagnards vivent encore en autarcie, privés de confort et de toute forme de modernité. La montagne est alors un espace où priment le travail et la pénibilité, où tous les aspects de la vie sont rythmés par le climat.
Après la libération de 1945, l’Etat prend conscience du potentiel immense qu’offrent les Alpes et décide de mettre en place de grands plans d’aménagements pour en profiter pleinement. C’est le temps des grands travaux. Les ingénieurs colonisent les vallées, noient des villages millénaires, percent le Mont-Blanc et bâtissent des ouvrages remarquables, parfois au détriment des populations locales.

Les années cinquante sont marquées par l’aura de Maurice Herzog, prestigieux vainqueur de l’Anapurna, ainsi que par les champions olympiques de ski alpin. Le regard des Français sur la montagne change et annonce le temps des promoteurs. Encouragés par le pouvoir gaulliste, ils bétonnent la montagne et propulsent le développement de l’industrie du ski. Les Alpes deviennent alors ce lieu voué aux seuls loisirs où des millions de Français se passionnent pour les sports d’hiver.
L’attrait pour le ski et les stations de sports d’hiver se fait vite sentir auprès du public, les années 1970 seront l’âge d’or des stations. La modernité et les pratiques citadines arrivent à la montagne. Les promoteurs auront su transformer la neige, ce fléau des montagnards, en véritable atout économique en l’espace d’une décennie.

En soixante ans, les Alpes et ses habitants sont sortis du sous-développement qui les menaçait. Mais à quel prix ? Si l’accès aux sommets a bel et bien été démocratisé, la préservation de nos montagnes n’a pas toujours été un objectif. Et alors que le réchauffement climatique frappe de plein fouet ce territoire, une nouvelle bataille s’engage pour conserver cet espace naturel.

Liste des Intervenants :

  • Marie Aymée Favrichon de Cervières (Hautes-Alpes)
  • Michel Brunet de Cervières,
  • Henri Favrichon de Cervières,
  • Bernard Reymond, maire de Tignes (1995-2001) (Savoie),
  • René Vernadet, cinéaste alpiniste à Chamonix (Haute-Savoie),
  • Christian Mollier, guide de haute montagne - Chamonix,
  • Claude Jaccoux, guide de haute montagne - Chamonix,
  • Robert Ettelin, ouvrier du tunnel sous le Mont-Blanc à Chamonix,
  • Pierre Schnebellen, promoteur, bâtisseur de Tignes,
  • Léo Lacroix, médaillé olympique, vice champion du monde de ski,
  • Delpin Bimet, paysan et perchman - Les Arcs (Savoie),
  • Jean-François Grognet, moniteur de ski - Les Arcs,
  • Catherine Destivelle, alpiniste - Chamonix,
  • Eric Fournier, maire de Chamonix.
Dernière modification le samedi, 20 février 2021 10:44
Publié dans Documentaires