« Peut-on sauver la mer Morte ? », samedi 22 mai sur ARTE

Mis en ligne par jeudi 20 mai 2021 1289
« Peut-on sauver la mer Morte ? », samedi 22 mai sur ARTE

Parce qu’il n’est presque plus irrigué, le célèbre lac salé menace de disparaître. La Jordanie, la Palestine et Israël ambitionnent de lui apporter l’eau de la mer Rouge au travers d’un gigantesque projet d’ingénierie. Irréaliste ? Réponse samedi 22 mai à 22:25 sur ARTE.

La mer Morte est-elle à l’agonie ? Pour cette étendue d’eau enserrée entre la Palestine, la Jordanie et Israël, les indicateurs sont au rouge.

Depuis 1976, son niveau a baissé de plus de 30 mètres et son littoral a reculé, à certains endroits, de plus de 1,5 kilomètre. Sur sa partie nord, ses plages ferment, grevées par des percées soudaines et dangereuses de cratères, les dolines. Mais qu’arrive-t-il à ce célèbre lac situé au niveau le plus bas sur Terre (- 430 mètres) ? Dans cette région du Moyen-Orient, l’une des plus sèches du monde, l’eau a toujours été source d’enjeux politiques et de conflits parfois violents.

Dans les années 1950, Israël a besoin d’eau pour faire "fleurir le désert" et alimenter ses jeunes villes côtières. L’État hébreu détourne le cours du Jourdain, qui abreuvait la mer Morte via le lac de Tibériade, et la prive de 96 % de son approvisionnement. Aujourd’hui, le Jourdain ressemble à peine à un ruisseau. "Une catastrophe provoquée par l’homme", selon les experts, qui a ruiné les agricultures locales jordanienne et palestinienne.

Canal historique

Dix fois plus salé que n’importe quel océan, ce lac, réputé pour sa minéralité et ses vertus thérapeutiques pour les traitements cutanés, est aussi épuisé par l’extraction de potasse. Mais malgré le pessimisme de certains experts, il pourrait être sauvé.

Ce film raconte la genèse d’un projet pharaonique en cours d’étude, évalué à 10 milliards de dollars : relier la mer Rouge à la mer Morte pour renflouer cette dernière. Ce plan novateur, élaboré par une équipe de scientifiques, permettrait aux Palestiniens, Israéliens et Jordaniens de trouver, pour une fois, un accord tripartite. Il comprend notamment un canal faramineux et une usine de dessalement géante. Mais ce qui constituerait la plus grande expérience de chimie de l’eau au monde se heurte pour le moment à de nombreux obstacles, notamment de financement. Prédire comment la nature réagira au mélange de ces deux mers très différentes dans leur constitution relève aussi d’une difficulté majeure.

Alors que les menaces autour de la mer Morte se précisent, géologues, biologistes marins, hydrogéologues ou politiques livrent leurs analyses. "La nature n’aurait pas besoin d’être sauvée si nous la traitions avec respect", regrette l’un deux.

vignette primes a venir
vignette week end tv