“Le monde en face” : « Liban, au cœur du chaos », dimanche 28 novembre sur France 5 (vidéo)

Mis en ligne par vendredi 26 novembre 2021 329
“Le monde en face” : « Liban, au cœur du chaos », dimanche 28 novembre sur France 5 (vidéo)

Dimanche 28 novembre à 20:55 sur France 5 dans “Le monde en face”, Mélanie Taravant vous proposera de découvrir le documentaire « Liban, au cœur du chaos » réalisé par Alfred de Montesquiou.

« Si vous pensez avoir compris le Liban, c’est qu’on vous l’a mal expliqué », affirme une saillie libanaise bien connue.

À défaut, donc, de vouloir saisir le pays dans son entièreté, le documentaire pose une question centrale : pourquoi le Liban va-t-il si mal ? Qu’est-ce qui s’est brisé au pays du Cèdre pour que cette nation, autrefois si prospère et foisonnante, se trouve à présent en faillite financière, politique et sans doute morale ?

Construit comme un « road trip », le documentaire part à la rencontre de la jeunesse libanaise qui se dresse face aux menaces existentielles de tout un peuple. C’est un récit au plus près des Libanais, pour comprendre leur lutte contre la corruption, les crises frontalières, la déliquescence de l’État, les blocages communautaires et l’anarchie qui plombent le pays…

Otage du Moyen-Orient, le Liban reste un concentré de tous les problèmes et de toutes les violences qui travaillent la région. Un pays minuscule sur la carte, mais immense sur l’atlas géopolitique. Aujourd’hui exsangue, ce Liban fascine pourtant toujours, notamment pour sa propension à se réinventer sans cesse, et à révéler au monde arabe les forces souterraines qui le travaillent…

L'équipe du film

Longtemps grand-reporter au Moyen-Orient, Alfred de Montesquiou a couvert la plupart des conflits de la région pendant une quinzaine d’années pour Associated Press puis Paris Match. Lauréat du prix Albert-Londres pour sa couverture de la guerre en Libye en 2011, il a obtenu le prix Nouveau Cercle-Interallié 2013 pour son essai sur le Moyen-Orient, Oumma (Ed. du Seuil). Alfred a réalisé plusieurs documentaires sur le terrorisme, la guerre ou l’écologie pour « Infrarouge », France 2, et pour « Le monde en Face», France 5. Il est également l’auteur de plusieurs séries de voyages pour Arte, notamment sur la Route de la soie et l’Amérique du Sud. Il a réalisé son premier documentaire au Liban en 2005, « Dancing on the rubble » sur la vie nocturne beyrouthine, et couvert différents conflits dans le pays, à commencer par la guerre de 2006. Son premier roman, L’Etoile des frontières, situé au Liban et en Syrie, a obtenu le prix de la Plage 2021, remis par les Sables-d’Olonne et l’Institut de France.

Né au Liban, Gabriel Yared a étudié la musique à Paris. Il a d’abord été compositeur-arrangeur d’artistes comme Aznavour, Johnny Hallyday ou Sylvie Vartan, puis compositeur de musiques de films depuis 1980, a commencer par Sauve qui peut la vie de Jean-Luc Godard. Il a signé la musique de plus d’une centaine de films pour le cinéma, notamment pour Jean-Jacques Benneix (37,2 ° le matin), Jean-Pierre Mocky, Costa Gavras, Jean-Paul Rappeneau ou Xavier Dolan… En 1993, la notoriété de Gabriel Yared s'impose au niveau international : il obtient, entre autres, le César de la meilleure musique pour L’Amant de Jean-Jacques Annaud et un Oscar, un Golden Globe, un Grammy Award en 1997 pour la musique du film Le Patient anglais d'Anthony Minghella.
« Liban, au cœur du chaos » est sa première participation à un grand documentaire sur son pays natal.

Yasmina Joumblatt a prêté sa voix a ce documentaire avec 2 chansons, dont la chanson de fin du film / paroles de Yasmina Joumblatt et musique de Gabriel Yared.
En 2016, Elle a commencé sa carrière de chanteuse, en collaborant avec Gabriel Yared sur des reprises de chansons de son arrière-grand-mère, Asmahan. Depuis, ils ont composé ensemble des chansons originales et préparent maintenant un nouvel album dont la sortie est prévue en 2022.

Dernière modification le vendredi, 26 novembre 2021 09:02
vignette primes a venir
vignette week end tv