“Les routes de l'impossible” au Népal et à Madagascar, mercredi 22 décembre sur France 5 (vidéo)

Mis en ligne par lundi 20 décembre 2021 1293
“Les routes de l'impossible” au Népal et à Madagascar, mercredi 22 décembre sur France 5 (vidéo)

Mercredi 22 décembre à 20:50, France 5 diffusera deux numéros inédits de la série documentaire “Les routes de l'impossible” : « Népal face aux précipices »  et « Madagascar, les couloirs de Satan ».

A travers le monde, des hommes affrontent quotidiennement l'enfer pour gagner leur vie. Alors que les infrastructures sont quasi inexistantes dans leur pays, ils bravent tous les obstacles pour arriver à destination, parfois au péril de leur vie.

20:50 > Népal : Face aux précipices

A l'extrême nord-ouest du Népal, la vallée de Limi se cache derrière une série de pics dépassant les 6000 m d'altitude. Durant l'hiver, elle se retrouve complètement coupée du monde. Pour y livrer des vaccins et des médicaments, une poignée d'hommes et de femmes se lance dans une aventure de plusieurs jours où chemins à flanc de paroi et hauts cols enneigés les attendent. L'équipe alterne marche à pied et trajets en 4/4. Mais, les caravanes de mules s'avèrent un moyen de transport bien plus fiable que les véhicules tout-terrain pris dans les glaces ou dans les éboulis.

Adossée au plateau du Tibet, la vallée de Limi vit encore à l'heure de traditions ancestrales. Elle abrite l'un des plus vieux monastères Bouddhistes du pays. Mais, avec la fonte des glaciers qui s'accélère, les villages de la vallée sont en sursis.

Les régions de l'ouest du Népal sont les plus isolées du pays. En sillonner les pistes est, à chaque fois, une danse avec la mort. Nagendra lance son camion au bord de l'abîme, prêt à prendre tous les risques pour livrer à temps et faire vivre sa famille.

21:40 > Madagascar, les couloirs de Satan.

Madagascar est un pays à deux visages. Sur la côte, les plages de sable fin et l’eau turquoise ont des airs de paradis. Dans les terres, c’est une toute autre histoire… Sur l’Île, la majorité des pistes sont en piteux état, à tel point que les habitants préfèrent se déplacer à pied plutôt qu’en transport… La faute aux nombreux cyclones tropicaux qui ravagent la région et au manque criant d’entretien de ces pistes.

Pendant la saison des pluies, qui dure près de six mois, les routes se dégradent davantage et se transforment en vastes pièges de boue. Des villages entiers se retrouvent alors isolés, couper de tout. Leur seul espoir : s’en remettre au courage de quelques chauffeurs prêts s’aventurer sur ces pistes. Thierry est un de ces dompteurs de routes.

Ici, les voitures et les camions ne sont pas de taille à affronter ces pistes : seuls les tracteurs le peuvent. Au volant de son géant de métal, Thierry aura pour mission de transporter 4 tonnes de vivre dans un village coupé du monde par la pluie. Le périple s’annonce éprouvant : il peut mettre une semaine pour parcourir les 30 km de piste qui le sépare de son lieu d’arrivée !

Malgré la misère et les difficultés qu’ils rencontrent tout au long de leur vie, les malgaches aiment faire la fête, surtout quand ils exhument leurs ancêtres disparus. A six heures de route de la capitale, sur les Hauts Plateaux, le village d’Antanetibe organise ce grand rituel malgache : « le retournement des morts ». Nous assisterons à cette cérémonie sacrée.

Face aux galères permanentes, les malgaches ont développé un sacré sens de la débrouille. Dans la capitale, tout près des beaux quartiers, les récupérateurs redonnent vie à tout ce qui est cassé. Marcelin est l’un de ses faiseurs de miracle. Son métier : dénicher des pièces destinées à la benne pour les transformer en objet du quotidien qu’il revend ensuite sur les marchés.

Dernière modification le lundi, 20 décembre 2021 10:42
Publié dans Documentaires
vignette primes a venir
vignette week end tv