« Eaux usées : cocktail toxique ou précieux ? », samedi 26 mars sur ARTE

Mis en ligne par vendredi 25 mars 2022 609
« Eaux usées : cocktail toxique ou précieux ? », samedi 26 mars sur ARTE

Au-delà des apparences, les eaux usées recèlent une quantité étonnante de renseignements précieux. Tour d’horizon de leurs utilisations dans ce document à voir sur ARTE samedi 26 mars à 22:30.

Au Moyen Âge, les déchets, souvent rejetés dans les cours d’eau, étaient à l’origine de germes pathogènes qui finissaient dans l’eau consommée et la nourriture, allant jusqu’à provoquer des maladies mortelles. Si l’on n’en est plus là aujourd’hui, le traitement des eaux souillées s’avère relativement récent dans notre histoire.

De nos jours, les entrailles des villes sont parcourues par un vaste réseau de canalisations contenant un cocktail douteux d’eaux usées. Mais dans ce bouillon nauséabond se cachent également des trésors.

Au nord-ouest de Paris, la station d’épuration d’Achères traite environ 80 % des eaux usées de la capitale. Un échantillon y est prélevé par une équipe de scientifiques, avant d’être envoyé puis analysé en Allemagne. L’étude comparative des substances contenues dans les rejets parisiens et berlinois livre de précieux renseignements sur les médicaments et les drogues consommés par les habitants des deux villes, mais aussi sur les produits chimiques industriels auxquels ils sont exposés. Ces techniques d’analyse pourraient à l’avenir être employées par la police criminelle allemande pour repérer les laboratoires impliqués dans la production de drogues ou d’explosifs

Enfin, les eaux sales, passées au crible, peuvent fournir d'importantes informations en cas d’épidémie, comme en témoigne le virologue français Sebastien Wurtzer, chargé de piloter, dès février 2020, le projet de détection et de surveillance du Covid-19 dans les cloaques de Paris.

vignette primes a venir
vignette week end tv