« Ennemi intime » : document “Infrarouge” sur le revenge porn, mercredi 30 mars sur France 2

Mis en ligne par lundi 28 mars 2022 1827
« Ennemi intime » : document “Infrarouge” sur le revenge porn, mercredi 30 mars sur France 2

Dans la continuité de sa soirée spéciale consacrée au cyberharcèlement, France 2 diffusera mercredi 30 mars à 22:50 dans la case “Infrarouge” le documentaire « Ennemi intime » écrit par Émilie Grall, réalisé par Marie-Christine Gambart.

Charlotte, Samira, David, Maëlle, Sophia ont tous été victimes de pornodivulgation, plus communément appelée revenge porn. Leur vie a basculé le jour où des contenus intimes liés à leur sexualité ont été diffusés sur internet et envoyés à leurs proches sans leur consentement.

Tous parlent d’un viol numérique sans fin, tous ont été profondément détruits par cette humiliation publique. Ce clic a bouleversé leur vie à jamais.

À travers leurs récits intimes, celui de leurs proches et celui des acteurs qui luttent contre ce fléau grandissant, le film raconte les ravages que provoque ce nouveau phénomène.

Note d'intention d'Émilie Grall, auteure, et Marie-Christine Gambart, auteure et réalisatrice

Depuis quelques mois, le revenge porn fait beaucoup parler de lui. Depuis l’affaire Benjamin Griveaux, en passant par la mort de la petite Alisha, collégienne de 14 ans noyée à Argenteuil en mars 2021, de nombreux débats s’ouvrent sur ces cyberviolences qui consistent à diffuser sur internet des photos ou vidéos, à caractère sexuel, de personnes sans leur consentement.

En choisissant de se pencher sur ce phénomène, nous avons rencontré bon nombre de victimes, de tous les profils et de tous les âges. C’est d’abord entendre leur récit glaçant et celui de leurs proches qui nous a convaincues de faire ce film. La violence de la trahison d’un être aimé, les conséquences de l’humiliation publique vécue en découvrant son intimité relayée sur les réseaux, et enfin la bataille menée pour faire effacer ces contenus compromettants, qui ne disparaitront jamais vraiment… C’est ensuite en réalisant l’ampleur du phénomène, qui explose littéralement ces dernières années, en particulier, chez les jeunes, que nous avons pris conscience de l’urgence de rendre compte de la réalité de ces nouvelles violences.

De ce constat que nous faisions, naissait un grand nombre de questions qui allaient nous permettre de construire notre récit, dont celle-ci : qui est responsable ?
Les auteurs, à 95 % de sexe masculin, qui utilisent la nudité et la sexualité de leurs victimes pour les humilier ?
Les plateformes numériques et les algorithmes qui favorisent la propagation de ces contenus ?
La justice, qui peine à identifier et à condamner ces nouveaux agresseurs ?
Ou enfin le grand public, qui ne mesure pas la gravité de ces actes, et qui juge les victimes en partie responsables de ce qui leur arrive, à l’image du viol il y a encore quelques années ?

Le plus grand enjeu pour nous a été d’obtenir la parole des victimes. Ces femmes et cet homme, qui ont accepté de se livrer pour le film, ont été dépossédés de leur image. À travers leur témoignage et celui des acteurs qui luttent contre ce fléau grandissant, notre intention est avant tout de mettre la lumière sur une réalité cachée et d’ouvrir le dialogue sur un problème de société qui nous concerne tous.

Ce documentaire sera suivi d'un débat animé par Marie Drucker avec Samuel Comblez - Directeur des opérations de l’Association e-Enfance et du 3018 et Marguerite Girardin Hersen Psychologue clinicienne.

Dernière modification le lundi, 28 mars 2022 12:00
vignette primes a venir
vignette week end tv