« Les reines du chantier » : nouvelle série documentaire sur 6ter diffusée à partir du 23 juin

Mis en ligne par samedi 11 juin 2022 1280
« Les reines du chantier » : nouvelle série documentaire sur 6ter diffusée à partir du 23 juin

Jeudi 23 juin à 21:05, 6ter débutera la diffusion d'une nouvelle série documentaire événement inédite : « Les reines du chantier ».

En France, les femmes sont moins de 2% sur les chantiers...

Chantier du Grand Paris, construction d’un stade de rugby, chantier sous-marin, travaux sur des falaises ou sur des lignes haute-tension... Au cœur de ces chantiers XXL, des femmes apportent chaque jour leur pierre à l’édifice.

Elles sont grutière, plongeuse scaphandrière, pilote de tunnelier, conductrice d’engin en carrière, cordiste, technicienne en réseau électrique...

Vous allez suivre le quotidien exceptionnel de ces six reines du chantier, ces passionnées qui n’hésitent pas à mettre chaque jour leur vie en danger au cours de missions toujours plus spectaculaires et doivent s’imposer dans ces métiers masculins hors du commun tout en les conciliant à leur vie de femme et de famille !

Au sein de ces chantiers xxl, retrouvez les 6 héroïnes du programme :

Marion a un parcours d’exception ! Après 5 ans en tant que démineuse dans la Marine nationale, elle réintègre le civil pour devenir l’une des 5 plongeuses scaphandrières que compte la France. À destin unique, missions hors du commun : chaque jour, elle effectue des opérations et travaux périlleux dans des chantiers sous-marins, parfois dans des conditions météorologiques extrêmes. Très sportive et bien entourée, cette hyperactive qui réalise ses propres cosmétiques bio à partir de plantes qu’elle ra- masse en plongée a une vie bien remplie. Il ne manque qu’à rencontrer l’amour à cette célibataire optimiste !

Ancienne esthéticienne, Claude plaque tout il y a 13 ans pour devenir grutière, la pierre angulaire des chantiers. Perchée dans sa grue, la 3ème plus grande de France à plus de 30 mètres du sol, elle manipule des tonnes de matériel, devant faire preuve d’une extrême précaution pour ne pas blesser ses collègues au sol, ce qui lui procure de fortes montées d’adrénaline. Femme de caractère, elle a su s’imposer dans ce métier d’hommes aux missions vertigineuses, forçant l’admiration de son mari et de ses 2 enfants dont elle est très proche.

Ancienne graphiste-illustratrice, Aurore a tout lâché il y a près de 3 ans pour devenir cordiste et braver tous les dangers : du haut de son 1m55, elle travaille encordée et suspendue à de gigantesques falaises ou à flanc de montagne sur des zones escarpées qu’elle et son équipe 100% masculine doivent sécuriser pour protéger les routes et habitations en contrebas. Malgré les aléas du métier et son récent accident, elle se félicite chaque jour de cette reconversion. Enfin libre et heureuse, elle profite de sa nouvelle vie nomade, se déplaçant de chantier en chantier à bord de son camping-car !

Pour Marie, les chantiers, c’est une histoire de famille ! Elle a très jeune rejoint la carrière dirigée par son père où elle a pris goût à manier des engins XXL. Brise-roche, concasseur, tractopelle, compacteur n’ont aucun secret pour elle ! Dans les mois à venir, cette femme au caractère bien trempé va devoir se mesurer à un enjeu de taille : reprendre l’entreprise familiale au départ à la retraite de son père ! Heureusement, elle peut compter sur sa sœur jumelle Jessy avec qui elle a une relation fusionnelle ainsi que sur ses 2 enfants et son mari qui sont d’un soutien indéfectible.

Très jeune, la vocation pour les Travaux Publics s’impose à Lola : il y a 5 ans, elle quitte sa Corrèze natale pour rejoindre le projet du Grand Paris, le plus grand chantier souterrain d’Europe, en tant que pilote de tunnelier, aux commandes de cet imposant vaisseau de 100 mètres de long qui creuse les futurs tunnels de la ligne 16. Mais bien que passionnée, le rythme en 3/8 et la difficulté de son métier, où chaque erreur peut être lourde de conséquences tant humaines que matérielles, commencent à épuiser Lola, qui peine à avoir une vie sociale à Paris en parallèle...

Depuis plus de 10 ans, Maëva s’épanouit dans le périlleux métier de technicienne d’intervention en électricité qui consiste à effectuer des travaux de dépannage et de maintenance de réseaux électriques, notamment de lignes haute-tension, la plupart du temps à 15 mètres du sol. Le risque de chute et d’électrocution est quotidien ! Fière de la féminisation de son industrie, elle s’amuse des réactions misogynes sur les chantiers. Un 2nd degré et une joie de vivre que cultive aussi cette mère de 2 enfants dans sa vie personnelle remplie d’activités

Dernière modification le mardi, 21 juin 2022 10:08
vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2022 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL