« Le peuple des airs », exploration des vies minuscules, samedi 2 juillet sur ARTE (vidéo)

Mis en ligne par vendredi 1 juillet 2022 521
« Le peuple des airs », exploration des vies minuscules, samedi 2 juillet sur ARTE (vidéo)

Samedi 2 juillet à 23:30, ARTE propose une exploration passionnante des flux de vies minuscules au-dessus de nos têtes, riche monde méconnu aujourd’hui objet de nombreuses recherches, auquel notre destin est étroitement lié.

Depuis quelques années, un nombre croissant de biologistes scrutent l'atmosphère terrestre, où circule une multitude infinie de petits êtres vivants. L’existence de ce "plancton aérien" est connue depuis presque deux siècles – Charles Darwin puis Louis Pasteur en faisaient déjà mention dans leurs ouvrages.

Mais si les outils technologiques manquaient alors pour piéger et étudier ces petites formes de vie à la dérive, l'imagerie satellitaire et les progrès de la microbiologie permettent aujourd'hui de les ramener sur le devant de la scène scientifique. Insectes, bactéries, virus, graines, pollens de végétaux… : arrachées à la terre et aux eaux par les vents et accrochées aux poussières, ces vies minuscules peuvent effectuer de longs trajets dans de véritables autoroutes célestes.

Comment autant de créatures voyageuses, dont la grande majorité (plus de 80 %) ne survit pas, parviennent-elles à coloniser cet océan d'air ? Quelle influence exercent-elles sur nos vies et sur les écosystèmes de la planète ?

Évolutions inquiétantes

Dans le sillage d’aérobiologistes, de chimistes et d’agronomes et au fil d’impressionnantes images, le film révèle la richesse de ce monde aérien méconnu, dont la dérive dans l’atmosphère s’avère vitale pour de multiples espèces et pour la biodiversité sur Terre − bien que parfois source d’allergies, avec les grains de pollen. Les scientifiques rappellent aussi le risque de propagation de maladies microbiennes par voie aérienne et alertent sur les évolutions inquiétantes de l'état du ciel et de l'air que nous respirons. Car la désertification, la déforestation, les combustions et les pollutions perturbent ces flux de vies au-dessus de nos têtes.

Le documentaire fait enfin le point sur les recherches actuelles, notamment sur d’incroyables bactéries glaçogènes présentes dans les nuages, capables de faire tomber la pluie !

Un passionnant peuple des airs, auquel notre sort est indéfectiblement lié et qu’il est urgent de mieux explorer.

vignette primes a venir
vignette week end tv
© 2004-2022 Les coulisses de la télévision - Jean-Marc VERDREL