Pourquoi le train est-il toujours plus cher ? Enquête inédite d'Hugo Clément le 13 février sur France 5

Mis en ligne par mardi 24 janvier 2023 543
Pourquoi le train est-il toujours plus cher ? Enquête inédite d'Hugo Clément le 13 février sur France 5

Lundi 13 février 2023 à 21:00, France 5 diffusera un nouvel inédit de "Sur le front" dans lequel Hugo Clément propose une grande enquête sur la SNCF et au prix des billets de train qui ne cessent d'augmenter.

Le prix de nos billets de train a augmenté de 5% alors qu’au même moment, l’Espagne expérimente les trains régionaux gratuits.

Pourquoi est-ce si souvent moins cher de voyager en avion plutôt qu’en train ? Pourquoi le vol Lyon-Marseille existe toujours ? Et pourquoi nos marchandises voyagent-elles par camion au lieu d’utiliser le train bien moins polluant ?

Éditorial d'Hugo Clément, journaliste

Je prends énormément le train pour les différents reportages de Sur le Front. Dans la mesure du possible, nous évitons de prendre l’avion. Je suis souvent frappé à la fois par le prix des billets mais aussi par les retards ou les suppressions de trains.

C’est pour cette raison que nous avons décidé de nous intéresser à ce sujet. Pourquoi sommes-nous pas meilleurs sur le transport ferroviaire alors que nous sommes le pays du TGV et que nous avons un maillage de petites lignes extrêmement dense ? D’autant que développer le train, c’est le b.a.-ba quand on veut prendre des mesures en faveur de l’environnement. 30% des émissions de gaz à effet de serre en France sont dues au transport. C’est donc un levier primordial pour lutter contre le réchauffement climatique. La solution est simple : il faut à la fois voyager en train et non plus en avion, et que les marchandises soient transportées par rail et non par la route. Sur le fret, il y a beaucoup de travail : seulement 10% de nos marchandises traversent la France en train, alors qu’en Suisse, c’est plus de 30%.

Nous avons découvert que nos petites lignes sont très mal entretenues : nous avons visité des infrastructures ferroviaires dignes d’un autre siècle.

Mais, partout, des Français se battent : nous avons rencontré ceux qui tentent de faire rouvrir des lignes de train fermées. J’ai aussi visité la première autoroute ferroviaire pour le fret dans notre pays, qui permet enfin de mettre les camions directement sur des wagons pour traverser la France entre la frontière espagnole et Calais.

Nous nous sommes enfin intéressés à l’avion parce que j’étais persuadé que depuis la loi climat, il n’y avait plus de vols courts en France quand on peut faire le même voyage en train en moins de 2h30. Vous pensiez la même chose ? Et bien pas du tout, j’ai découvert qu’aucune ligne n’a fermé après cette loi et que des lignes aussi courtes que le Marseille-Lyon existent toujours

Des séquences exceptionnelles

La gare de fret fantôme en plein Paris

Elle est flambant neuve, elle a été inaugurée en grandes pompes il y a cinq ans et elle devait permettre aux trains de marchandises d’approvisionner Paris pour éviter le passage de 40 000 poids-lourds chaque année. La gare est magnifique, il n’y a qu’un seul problème : aucun train n’est jamais arrivé jusqu’ici. Une aberration qui illustre les difficultés du fret ferroviaire en France.

Trains de nuit : on retape les vieux wagons sauvés de la casse

La France vient de relancer des lignes de trains de nuit fermées il y a quelques années. Mais il y a une pénurie de matériel roulant : les trains de nuit se développent partout en Europe, tous les pays cherchent à se procurer de nouveaux wagons et il n’y a plus assez d'offres. Résultat, la SNCF n’a d’autre choix que de rénover des voitures des années 70. Et pour les remettre en état, elle a dû rappeler… des cheminots à la retraite ! Le savoir-faire s’est perdu et ce sont aujourd’hui les seuls à connaître cette vieille technologie.

Ferroutage : la première autoroute ferroviaire de France, pour que les remorques de camion montent sur des trains.

Au Boulou, à la frontière espagnole, les poids-lourds qui arrivent de la péninsule ibérique sont chargés en un instant sur des wagons pivotants. Un système d’une efficacité redoutable qui va leur permettre de traverser la France jusqu’à Calais en moins de 24h. À la clé : des émissions de gaz à effet de serre 36 fois moins importantes que s’ils avaient pris la route ! Cela s’appelle le ferroutage et pour le développer, la France met en service des autoroutes ferroviaires. Le seul problème, c’est qu’aujourd’hui il n’y en a qu’une…

Gares de triage : bienvenue dans le monde d’hier

Nous avons visité des gares de triage où tout est vétuste, rien n’est automatisé : les rails pivotent à la main et les wagons passent d’une voie à une autre en utilisant la force de la gravité. Et ces gares sont quasi désertes.

Les cailloux qui servent à construire les lignes de trains sont transportés… par camion !

Une partie des cailloux utilisés par la SNCF sur ses lignes de chemin de fer vient d’une carrière dans la vallée de la Brévenne, près de Lyon. Jusqu’en 2020, ces cailloux étaient transportés par rail. Mais la ligne a dû fermer par manque d’investissement et depuis, les pierres destinées au rail sont acheminées… par camion ! C’est l’exemple le plus absurde pour illustrer la dégradation du réseau ferroviaire en France.

Hyperloop : le train du futur pour se déplacer aussi vite qu’en avion

C’est un vieux rêve : faire rouler un train à la vitesse d’un avion. Son nom : l’Hyperloop ! Pour y parvenir, des ingénieurs travaillent à une technologie qui permet, grâce à de puissants aimants, de faire léviter des capsules dans un tube sous vide. Sans aucun frottement ni résistance à l’air, la machine peut alors atteindre des vitesses exceptionnelles tout en utilisant très peu d’énergie. Si beaucoup de projets de ce type ont été abandonnés dans le monde, l’Europe y croit toujours ! À Rotterdam, un projet est déjà bien avancé et pourrait voir le jour avant 2030. De quoi mettre un jour Paris à 45 minutes d'Amsterdam!

 

 

vignette primes a venir
vignette week end tv