"Nous, jeunesse(s) d'Iran" : Voyage interdit au sein de la génération Z iranienne le 21 avril sur France 5

Mis en ligne par Jean-Marc VERDREL mercredi 3 avril 2024 1018
"Nous, jeunesse(s) d'Iran" : Voyage interdit au sein de la génération Z iranienne le 21 avril sur France 5

Dimanche 21 avril 2024 à 21:05 dans "Le monde en face sur France 5", Mélanie Tavarant vous proposera de découvrir "Nous, jeunesse(s) d'Iran" un document inédit réalisé par Solène Chalvon-Fioriti.

Après le remarquable documentaire Afghanes, qui a créé l’événement sur nos écrans et marqué profondément les esprits, Solène Chalvon-Fioriti revient dans Le monde en face, sur France 5 et sur france.tv, avec le film Nous, jeunesse(s) d’Iran. Une immersion inédite au sein de la société iranienne, quel que soit son camp – moderne, religieux, opposant politique ou pro-régime –, pour recueillir la parole d’une génération en pleine mutation. Une génération éclairée et déterminée, qui prend ses distances face à la gérontocratie des mollahs.

Présentation du documentaire

Son nom a fait le tour du monde : Jina Mahsa Amini, 22 ans, décédée le 16 septembre 2022 à la suite d’une arrestation violente par la police religieuse de Téhéran. Son visage gracile et maquillé, symbole des libertés brimées, provoque l’étincelle Femme Vie Liberté… une révolte massive, portée par la jeunesse – principalement des étudiants issus de la petite classe moyenne, réprimée dans la violence à l’automne 2022. Face aux arrestations, aux tortures et exécutions du régime islamique, le mouvement s’est essoufflé. Mais derrière l’élan brisé se niche une autre révolution, silencieuse : la mutation culturelle irrépressible de la génération Z d’Iran. Un jeunesse massive, très urbaine (près de 80 % de la population habite en ville), très instruite – et une jeunesse en souffrance, privée des libertés individuelles fondamentales : s'aimer, se rencontrer, s'habiller sans contrainte, danser, chanter.

À travers six récits portés par des témoins de moins 25 ans, le film Nous, jeunesse(s) d'Iran traverse de manière inédite la société iranienne d'aujourd'hui. Un pays biberonné à Internet et aux réseaux sociaux, où un Iranien sur dix a moins de 35 ans. Un peuple dont le niveau académique est le plus élevé du Moyen-Orient, mais où un jeune sur quatre est au chômage. Face à l'usure du régime des mollahs, les six récits, six différents visages de la jeunesse iranienne, offrent un éclairage exceptionnel sur les transformations en cours au sein de la république islamique d'Iran.

Contre la culture de la tristesse et du martyre imposée par les mollahs, contre l’instrumentalisation de la cause palestinienne, Sarah, la principale narratrice, met en lumière ce que les sociologues appellent « l’envie de joie de vivre » des jeunes Iraniens. Une génération politisée, moderne, connectée, écolo et féministe… à l’instar de la jeunesse mondiale.

Au moyen de l’intelligence artificielle (une première pour un documentaire français), qui permet d’anonymiser les visages tout en conservant leurs expressions, dont celui de Sarah, le film révèle ces bouleversements. Dans la sphère intime et dans l'espace public, chez les religieux comme chez les laïques.

Dernière modification le dimanche, 21 avril 2024 11:02
mail

L'actualité TV Newsletter
Pour ne rien louper...
Chaque semaine, recevez en avant-première une sélection de programmes qui seront bientôt diffusés à la TV.

vignette primes a venir
vignette week end tv