Soirée spéciale "Protection des Droits de l'Enfant" sur France 2 mercredi 18 novembre

Mis en ligne par mardi 27 octobre 2020 2032
Soirée spéciale "Protection des Droits de l'Enfant" sur France 2 mercredi 18 novembre

Dans le cadre de la journée internationale des Droits de l'Enfant, France 2 propose une soirée spéciale mercredi 18 novembre à partir de 21:05.

Avec en première partie de soirée la fiction “La Maladroite” réalisée par Eléonore Faucher suivi du documentaire inédit « Bouche cousue » réalisé par Karine Dusfour et diffusé dans le cadre du rendez-vous “Infrarouge” présenté par Marie Drucker.

21:05 “La Maladroite”

Stella a 6 ans mais rentre pour la première fois à l'école. Joyeuse, exubérante- un peu trop peut -être- c'est une enfant attachante, mais souvent absente. Santé fragile se justifient les parents. Chutes par maladresse explique Stella quand Céline son institutrice découvre des bleus suspects sur le corps de l'enfant. Alors maltraitance ou réel déficit immunitaire ? Le doute s'installe et hante ceux qui recontrent l'enfant. Inquiète Céline note chaque blessure jusqu'au jour où la famille déménage sans prévenir.

Avec : Isabelle Carré (Céline Thibault), Emilie Dequenne (Emma Saugier), Elsa Hyvaert (Stella Dubois), Damien Jouillerot (Sylvain Dubois), India Hair (Madame Dubois).

22:30 « Bouche cousue »

Dans ce documentaire, Mélissa Theuriau la productrice et Karine Dusfour la réalisatrice, ont voulu questionner la violence parentale à travers le regard des enfants. Une violence impensée, étouffée, une violence tue, silencée. Dans le sillage de la lutte contre les violences faîtes aux femmes, elles espèrent que leur film servira à tourner notre regard sur les violences faites aux enfants. Les adultes, sans le vouloir, cousent la bouche des enfants, et souvent se bouchent les oreilles. En filmant ces hommes et ces femmes, le documentaire remet au coeur du dispositif la parole et l’écoute des enfants. Des mots là où il n’y en avait plus, des mots pour sauver.

Note d'intention de Mélissa Theuriau- Productrice

Un enfant meurt tous les 4 jours sous les coups de ses parents. Derrière le fait divers, une violence ordinaire, banale, quotidienne que ce film fait entendre.

Au tribunal de Bobigny, le juge des enfants Edouard Durand écoute et donne la parole aux enfants. Grâce à l’autorisation exceptionnelle de filmer ses audiences en assistance éducative, le film met en scène une parole rare et précieuse.
En miroir de cette écoute, Thierry Beccaro, Céline Raphaël, médecin et Gautier, étudiant ayant grandi à l’ASE, racontent l’empreinte de cette violence sur leur parcours de vie.

Faut-il maintenir le lien familial à tout prix ou, au contraire, le couper ? 

« Bouche cousue » interroge le silence de notre société sur les violences faites aux enfants. L’enfant en danger ne souhaite pas qu’on le remarque et se rend invisible. Parler lui est insupportable car il a peur de ne pas être cru, de ne pas être compris. C’est alors aux adultes de lui poser des questions, d’apprendre à l’écouter et de vouloir l’entendre. Plus que d’une libération de la parole, c’est d’un renforcement de l’écoute dont ont besoin les enfants maltraités pour sortir de l’invisibilisation.“”

Dernière modification le mardi, 27 octobre 2020 18:07