“Emma Bovary” avec Camille Metayer, Thierry Godard & Grégory Fitoussi, lundi 13 décembre sur France 2

Mis en ligne par Jean-Marc VERDREL samedi 11 décembre 2021 3254
“Emma Bovary” avec Camille Metayer, Thierry Godard & Grégory Fitoussi, lundi 13 décembre sur France 2

À découvrir lundi 13 décembre à 21:05 sur France 2, la fiction inédite “Emma Bovary”, adaptée du roman de Gustave Flaubert, « Madame Bovary ».

France Télévisions poursuit la relecture des grands noms de la littérature française, ancienne ou contemporaine comme avec Germinal, Le tour du monde en 80 jours, Les particules élémentaires mais aussi Madame Bovary.

France 2 apporte un regard nouveau au classique de Gustave Flaubert. La fiction éponyme, réalisée par Didier Bivel, prend comme point de départ le procès intenté en 1857 à l'écrivain pour outrage à la morale publique et religieuse.

À l’époque, le roman qui mettait en lumière le désespoir et l'ennui d'une jeune femme romantique malheureuse dans son mariage, prisonnière des conventions sociales de l’époque et coupable d’adultère avait choqué une partie de la société corsetée et conservatrice du Second Empire.

L'histoire en quelques lignes...

1857. Tribunal. L’accusation et la défense sont prêts à s’affronter. Au milieu, Flaubert. C’est son procès. Madame Bovary est jugée coupable pour outrage à la morale publique et religieuse. La plaidoirie débute, puis le roman prend vie. L’histoire d’Emma se déploie sous nos yeux. Le procès nous ramène à la réalité par interstice et anime le débat sur la condition des femmes à cette époque. Quelle sentence pour Flaubert ? Quelle sentence pour elles, pour toutes les Emma ?

Avec : Camille Metayer (Emma Bovary), Thierry Godard (Charles Bovary), Grégory Fitoussi (Rodolphe), Laurent Stocker (Pinard), Dominique Pinon (Homais), Alexandre Brasseur (Senard), Laurent Bateau (Lheureux), Alexandre Blazy (Flaubert), Julien De Saint-Jean (Léon), Marie Narbonne (Félicité), Laurent Spielvogel (Juge), Idriss Hamida (Le Curé)...

Note d'intention des productrices

Revisiter aujourd’hui ce mythe littéraire est l’occasion unique de montrer combien Emma Bovary fut plus complexe que cette « pauvre Bovary qui sans doute souffre et pleure dans vingt villages de France à la fois, à cette heure même ».

Dans un siècle misogyne et patriarcal, elle refuse de n’être qu’une victime. On ne peut pas la réduire à sa frivolité ni à sa sensualité, on passerait à côté de la dimension tragique du personnage. Ce qu’on banalise souvent chez elle, n’est-ce pas au fond son aspiration vitale la plus pure ?

Nous avons imaginé un film romantique, au sens originel du mouvement littéraire du XIXe siècle, qui se nourrissait d’histoires humaines, à la fois belles et tragiques. Le personnage d’Emma incarne au mieux ce mouvement, animé du désir de vivre une autre vie que celle qui lui est assignée. Si le personnage garde son mystère intact, il a néanmoins laissé dans l’histoire un substantif : le bovarysme !

Nous avons choisi l’angle du procès intenté à Flaubert qui a eu lieu à Paris en 1857. Le roman Madame Bovary a été jugé pour outrage à la morale publique et religieuse.
Le procès va nous ramener à la réalité par interstice et animer le débat sur la condition des femmes à cette époque, en résonance avec notre société actuelle.
L’histoire d’Emma va se déployer sous nos yeux.

Quelle sentence pour Flaubert ? Quelle sentence pour elles, pour toutes les Emma ?

mail

L'actualité TV Newsletter
Pour ne rien louper...
Chaque semaine, recevez en avant-première une sélection de programmes qui seront bientôt diffusés à la TV.

Publié dans Fictions
vignette primes a venir
vignette week end tv