"L'histoire d'Annette Zelman" sur France 2 mercredi 25 janvier 2023 (vidéo)

Mis en ligne par lundi 23 janvier 2023 713
"L'histoire d'Annette Zelman" sur France 2 mercredi 25 janvier 2023 (vidéo)

Mercredi 25 janvier 2023 à 21:10, France 2 diffusera "L'histoire d'Annette Zelman", une fiction qui retrace l'histoire vraie de cette jeune française « coupable » non seulement d’être juive, mais d’oser aimer et être aimée par un Français non juif.

En 1978, dans Le Mémorial de la déportation des Juifs de France, de Serge Klarsfeld, quelques lignes évoquent un destin individuel, l’un des rares noms, parmi les 76 000 cités, à faire l’objet d’un commentaire : « Dans ce convoi n° 3 est partie une jeune fille de 20 ans, Annette Zelman, Française coupable non seulement d’être juive, mais d’oser aimer et être aimée par un Français non juif. » Annette fut en effet dénoncée à la Gestapo par le père de son fiancé.

Un destin tragique mis à l'écran par le cinéaste Philippe Le Guay et le scénariste Emmanuel Salinger dont le travail donne à cette histoire une résonance qui va bien au-delà du contexte historique de la Seconde Guerre mondiale.

L'histoire en quelques lignes...

Tout commence comme un marivaudage, un chassé-croisé sentimental auquel se livrent quelques jeunes gens insouciants en 1941, au début de l’occupation allemande, durant la Seconde Guerre mondiale. Annette Zelman, de parents juifs, fait partie de cette jeunesse.

Étudiante aux Beaux-Arts, Annette rencontre Jean, elle a 20 ans, lui est à peine plus âgé, ils s’aiment et l’avenir leur sourit. Les protagonistes de cette histoire, tirée d’une histoire vraie, déchaîneront des forces qui les dépassent et contrarient leurs desseins jusqu’à les précipiter dans un cauchemar.

Un cauchemar qui n’est que trop réel : l’Histoire fait effraction dans la vie d’Annette et Jean. L’Histoire d’Annette Zelman est un drame amoureux pris dans l’engrenage de la « solution finale ».

Avec : Julie Gayet (Christiane Jausion), Laurent Lucas (Hubert Jausion), Ilona Bachelier (Annette), Vassili Schneider (Jean), Daniel Cohen (Moishe Zelman), Guilaine Londez (Kaïla Zelman), Louise Legendre (Michèle Zelman)...

Note d'intention du réalisateur, Philippe Le Guay

Nous racontons l’histoire d’Annette et Jean, des jeunes gens de 20 ans en 1942, débordant d’envie de vivre, qui ne savent pas que le couperet de l’Histoire va s’abattre sur eux. La mise à mort d’Annette trouve son origine dans la haine antisémite.

Cependant « L’histoire d’Annette Zelman » comprend une dimension supplémentaire. Certes, ce sont les nazis qui emprisonnent Annette et la déportent à Auschwitz. Mais ils sont aidés dans cette entreprise par la dénonciation du père du jeune homme qui est tombé amoureux d’elle.

Un amour si fort que les deux jeunes gens ont décidé de se marier… ultime transgression.

Hubert et Christiane Jausion s’opposent au mariage de leur fils Jean avec une jeune juive. Ce sont pourtant des humanistes, des gens cultivés, des amis des arts… L’antisémitisme « ordinaire » d’une famille bourgeoise provoque la mort d’Annette « sans intention de la donner ».

Ce qui est tragique, c’est la façon dont un préjugé de classe débouche sur un meurtre pur et simple.

C’est ce qui fait l’actualité de cette histoire aujourd’hui. À l’heure où certains hommes politiques falsifient l’histoire et réhabilitent la France de Pétain, il est bon de rappeler cet exemple poignant. L’antisémitisme n’est pas une « idée » sans conséquence, car « les idées » contiennent en elles leur violence et leur barbarie…

Pour jouer les Jausion, nous avons choisi Laurent Lucas et Julie Gayet, deux acteurs à l’aura charismatique. Loin d’en faire des caricatures, nous voulons plonger dans la culpabilité de ce couple et dans le remords qui va les miner quand ils prennent conscience de leur geste.

Ilona Bachelier et Vassili Schneider interprètent Annette et Jean avec cette énergie vibrante de la jeunesse. La mise en scène de notre film est à ce diapason. Nous avons choisi d’imprimer au film un rythme haletant : il faut aller vite, ne pas s’installer, afin de montrer le mouvement irréversible de la machine à broyer de la répression nazie.

Mais il faut aussi être emporté par le désir de vivre, la foi vibrante que Jean et Annette continuent à avoir dans leur amour.

Le film est raconté par Michèle Zelman, la sœur cadette d’Annette, âgée de 15 ans au moment des faits. Aujourd’hui, Michèle a 94 ans, elle est dans une forme hallucinante, et parle avec une précision inouïe de sa sœur et de sa famille. Michèle est le « témoin » de notre histoire, elle est si vaillante qu’elle a accepté notre proposition de jouer son rôle dans notre film.

Dans les dernières séquences, Michèle intervient face à la jeune actrice qui interprète son rôle. Nous avons filmé cette rencontre chez elle, dans son appartement peuplé de souvenirs : des photos, des dessins d’Annette, des lettres écrites en 1942 qui ont traversé le temps…

Michèle est la courroie de transmission entre les générations, elle crée un pont entre le passé et le présent, entre la fiction et le témoignage authentique.

Nous sommes convaincus qu’au-delà de l’émotion de son témoignage en direct, le sens de son message sera encore plus présent, et touchera le spectateur en plein cœur.

En seconde et troisième partie de soirée

Le film sera suivi des documentaires La rafle des notables, adapté par Gabriel Le Bomin à partir du livre éponyme d'Anne Sinclair, et Sauvons les enfants, de Catherine Bernstein et Grégory Célerse.

Dernière modification le lundi, 23 janvier 2023 11:58
Publié dans Fictions, Mercredi
vignette primes a venir
vignette week end tv