“Reportages découverte” à la rencontre de drôles de guides, dimanche 19 mai sur TF1

Mis en ligne par samedi 18 mai 2019 4211
“Reportages découverte” à la rencontre de drôles de guides, dimanche 19 mai sur TF1

Certains accompagnent des groupes à l’autre bout du monde, d’autres veulent faire redécouvrir autrement des sites incontournables... Chacun à leur façon, des milliers de Français exercent la profession de guide. En Ethiopie lors du plus grand festival religieux du pays, pendant la création d’une nouvelle visite insolite ou dans les coulisses de la rédaction d’un guide, les équipes de “Reportages découverte” ont suivis quatre passionnés, animés par l’envie de transmettre leur manière singulière de regarder le monde !

A l’âge où certains sont à la retraite, Danièle fait un métier de rêve qu’elle n’arrêterait pour rien au monde. « J’ai vraiment attrapé ce virus du voyage, dès qu’un voyage est confirmé, je suis heureuse de partir ! » Depuis 23 ans, cette guide-accompagnatrice entraîne des Français, souvent retraités, à la découverte de destinations méconnues. Cette fois, elle s’apprête à partir en Ethiopie pendant le plus grand festival religieux du pays : Timkat, l’Epiphanie orthodoxe.

En Corse, Dominique, romancière et auteure de livres pour enfants, prépare un premier guide touristique atypique ! Depuis près de trois ans, elle sillonne l’Ile de Beauté à la recherche de trésors cachés du patrimoine. « Ça va être difficile de mettre un point final au guide parce que ne plus vivre toutes ces aventures, mon dieu ce que ça va être triste et banal le quotidien ! » Son challenge : dénicher des lieux insolites et inconnus du grand public et parfois des Corses eux-mêmes.

Professeur dans un collège, Matthieu a une deuxième vie : enquêteur pour un célèbre guide de restaurants. Depuis huit ans, il teste des adresses partout en France, toujours de manière anonyme. « Ce qu’on recherche, ce sont des endroits forts. C’est difficile à dire parce que ça peut être une caravane, une cabane à frites, un restaurant gastronomique y compris onéreux. C’est une adresse qui nous décoiffe et nous montre que la cuisine et la gastronomie continuent à être vivantes. » En mission en Alsace ou pour la remise des prix du guide, il doit dénicher de nouvelles pépites pour faire frétiller les papilles de ses lecteurs !

Enfin, Paul, guide urbain, organise des visites insolites de la capitale. Pour la première fois, il va devoir créer une visite adaptée d’un film d’animation, Dilili à Paris, qui a obtenu un César. « Les enfants sont un public plus difficile : si on arrive pas à les capter en 10 minutes ils décrochent, ils n’ont pas la patience ou la pudeur que peut avoir un adulte, ça donne des contraintes et il ne faut pas se rater ! » Son défi : réussir à intéresser les enfants en leur faisant découvrir autrement les monuments de la Belle-Epoque ayant servis de décor aux scènes du film!

Sur les routes du monde ou à côté de chez eux, ces défricheurs réservent à tous les curieux des découvertes inédites !