“Grands Reportage” : retour sur la bataille de Notre-Dame, samedi 14 décembre sur TF1

Mis en ligne par vendredi 13 décembre 2019 1719
“Grands Reportage” : retour sur la bataille de Notre-Dame, samedi 14 décembre sur TF1

C’est un incroyable combat, une course haletante contre le feu que le monde entier a suivi en direct à la télévision. Dans ce documentaire, les principaux acteurs de la bataille de Notre Dame dévoilent les coulisses de cette lutte et font revivre, minute par minute, cette nuit pour sauver des flammes le monument le plus visité de France. Des pompiers qui a un moment se trouvent pris au piège.

La chute de la flèche de la Cathédrale provoque un effet de souffle et condamne un temps les lourdes portes de l’édifice derrière lesquelles se trouvent les femmes et les hommes du feu.
Le régisseur Laurent Prades qui sauve in extremis le trésor de Notre Dame. Et puis le Général Gallet qui propose, au Président de la République qui l’accepte, une stratégie pour sauvegarder le bâtiment. Un pari gagné.
Ce moment crucial est pour la 1ère fois commenté par le Chef des Sapeurs-Pompiers de Paris. Le courage de femmes et d’hommes a évité que Notre Dame soit réduite en cendre.

Monseigneur Chauvet, Anne Hidalgo la Maire de Paris, Franck Riester le Ministre de la Culture mais aussi Marie-Ange, sapeur-pompier qui vit son 1erfeu, et bien d’autres racontent…
La bataille de Notre Dame avec des témoignages exclusifs et des images en grande partie inédites.

Ce soir-là, Marie-Ange C, 24 ans, vit son premier feu. Entrée à la brigade trois mois plus tôt elle fait partie des 25 premiers pompiers arrivés sur place. Marie-Ange doit monter dans les tours, en première ligne face à des flammes de 20 mètres de haut. « Je suis partagée entre l'excitation de mon premier feu, de faire un incendie, de voir ce que ça va être… Et la concentration… Je n'ai pas le droit de partir en vrille… »

Pour les pompiers beaucoup plus chevronnés, comme le lieutenant-colonel Ronan B, la sidération est la même au moment d’aller à l’assaut de ce feu hors de contrôle. « Ça me fiche un peu la même émotion que le 11 septembre. Ça va finir comment et ça va finir où en fait ? … Je ne vois pas la fin du truc »

Le général Gallet commande les 650 pompiers qui luttent pour venir à bout du feu. Il sait qu’il n’a pas le droit à l’erreur. Pour sauver Notre-Dame, alors que le beffroi Nord menace de s’effondrer, le général propose au Président de la République d’envoyer un commando de 20 hommes. Une opération de la dernière chance, extrêmement périlleuse, lors de laquelle tous vont risquer leur vie. « Il y a un risque important mais on peut le faire. Le risque, il est consenti et accepté…»

Le Lieutenant Alexis dirige le commando qui part à l’assaut du beffroi Nord. Il voit la mort arriver alors que le plancher sur lequel il se trouve, rongé par les flammes, cède soudainement « On se dit waouh qu'est-ce qu'il nous arrive ? Ok, bon je suis encore là, j’ai mes deux jambes, j'ai mes deux bras… »

Le dessinateur opérationnel des pompiers de Paris, le lieutenant Laurent est le premier à s’être rendu compte que le feu avait pris dans le beffroi Nord. Il a pour mission d’anticiper l’évolution de l’incendie grâce à des croquis en 3D. Par deux fois ce soir-là il posera des diagnostics sur lesquels le général Gallet s’appuiera afin de déterminer sa stratégie d’attaque. « Entre l’échafaudage qui est complètement embrasé, le plomb qui est en fusion… La totalité de la charpente va brûler. »

Alors que la flèche s’effondre peu avant 20 heures, le souffle puissant qu’elle dégage fait se refermer les portes de la cathédrale. Des pompiers se retrouvent pris au piège dans les tours. Le Lieutenant Julien cherche désespérément à ouvrir les portes. « Je rameute tout le monde et je dis « venez m’aider ! venez m’aider ! »

Pendant ce temps, sur le parvis de nombreuses personnalités attendent anxieuses et impuissantes. Parmi elles Monseigneur Chauvet, le recteur de Notre Dame « Vous êtes les bras ballants, et vous vous dites : « Mais qu’est-ce que je peux faire ? Il n’y a plus rien à faire. » Sa plus grande angoisse concerne le trésor de Notre Dame. Un ensemble d’oeuvres d’art et de reliques de la plus haute importance pour les Chrétiens dont la couronne d’épines du Christ qu’aurait porté Jésus. Elle est menacée par les flammes. Malgré les risques, Laurent Prades, le recteur de la cathédrale, part la récupérer. Lui seul sait où se trouve le coffre-fort et connait le code « Je fais le premier chiffre, tout va bien. Je mets la clef dans la deuxième serrure, et là, trou de mémoire… »

Chute de la flèche, toiture éventrée, pompiers coincés à l’intérieur des tours, trésor en péril, beffroi Nord risquant de s’écrouler et d’entrainer avec lui tout l’édifice … Coups durs et rebondissement se succèdent tout au long de cette folle nuit. Nous allons vous les faire revivre comme si vous y étiez… Et vous verrez que comme souvent, la réalité dépasse la fiction.

Dernière modification le vendredi, 13 décembre 2019 08:53