“Reportages découverte” : « Rester zen, un défi », samedi 8 février sur TF1

Mis en ligne par jeudi 6 février 2020 1465
“Reportages découverte” : « Rester zen, un défi  », samedi 8 février sur TF1

Le stress au travail, un rythme à 100 à l’heure, la vie moderne prend parfois des allures de course interminable. 9 Français sur 10 avouent être stressés. Alors, ils sont nombreux à vouloir retrouver leur sérénité à travers la méditation ou de nouvelles thérapies. Avec 2 millions de pratiquants en France, le yoga, tient le haute de l’affiche mais il existe bien d’autres méthodes pour être plus zen : sylvothérapie, yoga du rire, sophrologie… Il faut être zen à tout prix.

La « zen attitude »… Anne-Charlotte Vuccino en a fait son métier. Après un grave accident, elle a quitté ses activités de conseils pour des grandes entreprises et a créé sa propre méthode de yoga. Désormais elle repart à la conquête du monde des entreprises pour qu’elles proposent des heures de relaxation à leurs employés. « Il y a des choses très bien, très sérieuses, et d’autres qui ne sont pas du tout adaptées au monde de l’entreprise. » Le yoga qu’elle enseigne a été conçu justement pour être pratiqué au bureau. Anne Charlotte va tout faire pour convaincre de grands groupes de bien fait de sa méthode…elle espère signer son premier contrat.

Près de Bruxelles, Georges Janmart dirige, lui, une agence de voyage sur mesure. « Ca n’arrête pas… C’est un métier passionnant mais qui demande beaucoup de détails. Il faut toujours anticiper ce qui peut foirer. » Il a décidé de s’offrir une parenthèse zen en partant 10 jours dans le désert du Wadi Rum en Jordanie. Sans téléphone, sans internet, coupé du monde moderne, il va devoir apprendre à lâcher prise.

Alain Le Caro, lui, est un homme zen. Il pratique la sophrologie et le yoga du rire. Pourtant, rien ne le prédestinait à une telle activité. Fondateur du GIGN, il était l’un des hommes de l’ombre du président Mitterrand. Assurer sa sécurité, et celles de ses secrets, n’était pas de tout repos. Il a converti son équipe à la sophrologie. Objectif : rester alerte mais zen. « Aujourd’hui tout le monde connaît la sophrologie, mais à l’époque, ce n’était pas connu mon affaire ! » Aujourd’hui, il s’est lancé un nouveau défi : initier des jeunes délinquants placés en centre éducatif renforcé.

La forêt vosgienne n’a plus de secret pour Eric Brisbare. Il connait les arbres qui apaisent, qui déstressent. Régulièrement, l’espace d’un weekend, il emmène des clients s’initier à la sylvothérapie. Pour lui l’énergie des arbres a des vertus apaisantes. « Il peut y avoir des personnes encore un peu perplexes. Le fait de pratiquer dans un environnement préservé et authentique, cela participe grandement à la satisfaction des gens et leur compréhension. »

La « zen attitude » est à la mode. Il y en a pour tous les goûts, toutes les bourses. Mais attention parfois, les promesses sont trop belles pour être tenues. Bienvenue dans l’univers du zen…