“Reportages découverte” : « Dans la tête des inventeurs », dimanche 1er mars sur TF1

Mis en ligne par vendredi 28 février 2020 1770
“Reportages découverte” : « Dans la tête des inventeurs », dimanche 1er mars sur TF1

Un parapluie, un stylo, un soutien-gorge ou encore une bicyclette… Tous ces objets ancrés dans notre quotidien ont un jour été inventés, souvent après plusieurs essais et de nombreuses réflexions. C’est le rêve secret de chaque inventeur : trouver l’objet qui va transformer le monde qui nous entoure. Seuls dans leurs garages ou en équipe dans leurs ateliers, ils veulent faire voler des motos, humaniser des robots ou faire skier des handicapés. Mais de la vision à la fabrication, la route est longue et semée d'embûches. Conquérants de l’inutile, génies incompris ou bâtisseurs du futur, une équipe de “Reportages découverte” a suivi pendant 18 mois le quotidien de 10 inventeurs. Une série de 3 épisodes au cours desquels ils devront relever des épreuves, gagner des concours, convaincre et se faire connaître.

Que se cache-t-il dans leurs têtes ? Comment trouvent-ils la bonne idée puis lui donnent-ils forme ? Quels sont les obstacles auxquels ils sont confrontés ? Tous ont en commun d'avoir sacrifié une partie de leurs économies et de leur temps libre pour se consacrer à leur rêve : inventer !

Dans ce premier épisode, nous allons suivre les aventures de :

Pascal Lemaur, « le Prof. » Dans la tête de Pascal, professeur de technologie dans un collège-lycée de Gien, les idées fusent ! Il n’est pas seulement enseignant, c’est aussi un inventeur. Chaque année depuis vingt ans, il emmène ses élèves présenter leurs créations au célèbre concours Lépine à la Foire de Paris: « Inventeur on l'est ou on l'est pas. C'est inné, c'est une façon d'aborder le monde, de penser. Et moi je suis un peu fou-fou, dès que j'ai une idée, j'y pense du matin au soir... ». Cette année, Pascal et une cinquantaine d’élèves iront au concours avec un gilet de sauvetage qui permet de repérer les naufragés dans la nuit. Pour sa dernière année avant la retraite, le prof inventeur espère faire gagner à ses jeunes la médaille d’or !

Yves, l’inventeur du quotidien. Depuis plus de vingt ans, ce parisien crée des produits qu’il décrit lui-même comme simples, pratiques mais astucieux. C’est un inventeur du quotidien. Un bouchon de canette, un système de fermeture pour sachets alimentaires, ou encore des cartes à puce électronique… Les tiroirs d’Yves débordent de ses créations. Pour se faire connaître, il déplie son stand dans toutes les foires et concours d’inventions de France. Mais la vie d’inventeur n’est pas facile tous les jours et il est très difficile pour Yves de vivre de ses inventions. « L’inventeur est solitaire, marginal, un pied dans le système, et un pied à côté du système. Pas toujours évident de convaincre un distributeur de vendre en masse nos produits. » Mais, passionné, il ne lâche rien ! Il ira lui aussi au concours Lépine avec sa nouvelle invention : l'éventail de poche.

Jeff, le créateur de bolides. Depuis son adolescence Jeff fabrique des véhicules avec des moteurs modifiés : des mobylettes, trottinettes, voitures, quads qui défient les lois de la physique ; ses bolides peuvent atteindre les 350 km/h. « La mort peut être au bout de la piste mais il ne faut pas y penser... Moi, je rêvais d'inventer une voiture avec un moteur de fusée...» Cette année, il va créer un bolide spécialement pour sa femme : une voiture mini équipée d'un moteur d’avion de la patrouille de France !

Marco, lève-toi et skie ! Moniteur de ski à La Plagne, Marco invente et fabrique des machines pour faire skier des personnes en situation de handicap. Une révolution sur les pistes qui voit se lever et skier des paraplégiques ou des personne sa mobilité réduite. Animé par la passion d'inventer, Marco pense aussi à son père qui l'avait initié à l'amour de la glisse avant d'avoir un grave accident qui le privera des pistes pour toujours. Rien ne peut faire reculer Marco : « Mon père disait si tu veux, tu peux et si tu peux, tu dois... Il faut aller jusqu'au bout de ses rêves ».