“Reportages découverte” : « La vente à domicile fait un tabac ! », samedi 28 mars sur TF1

Mis en ligne par jeudi 26 mars 2020 813
“Reportages découverte” : « La vente à domicile fait un tabac ! », samedi 28 mars sur TF1

Acheter des produits, entre amis, au beau milieu d’un salon. La formule a vu le jour dans les années soixante, mais n’a jamais eu autant de succès. Aujourd’hui 700 000 Français sont vendeurs à domicile. Pendant plusieurs mois, les équipes de “Reportages découverte” ont sillonné les routes et poussé la porte de vos maisons avec quatre d’entre eux.

A 27 ans, Léa n’a jamais fait de vente, elle travaille auprès de personnes handicapées. A côté de son métier, la jeune femme a une passion : cuisiner pour ses amis et sa famille. Aujourd’hui elle rêve d’acheter un robot ménager, mais celui de ses rêves coute trop cher pour elle. Alors elle va essayer de le remporter en devenant vendeuse pour la marque leader du secteur. Si elle en vend 6 en deux mois, l’appareil sera à elle. “Moi je suis dans la santé donc ça n’a vraiment rien à voir ! J’aime le partage, j’aime cuisiner, mais c’est vrai que la vente ce n’est pas du tout mon domaine, on verra bien !” Alors cette novice sera-t-elle assez convaincante ?

Valérie elle, vend du thé chez des particuliers depuis cinq ans déjà mais elle cherche encore à s’améliorer, pour augmenter son chiffre de vente. Son point faible : le rythme ! Ses réunions durent beaucoup trop longtemps, parfois jusqu’à trois heures ! “Il faut que je m’améliore au niveau de mon temps, parce qu’après je vais m’épuiser c’est trop fatiguant et puis si je veux gagner ma vie il faut que je puisse réduire pour arriver à faire deux réunions dans la journée !” Alors cette année Valérie a décidé de réapprendre les bases du métier en préparant le premier diplôme reconnu par l’Etat : la certification de vendeuse à domicile. Le décrochera-t-elle ?

Sandrine, elle, n’a pas besoin de réviser ses bases : elle est déjà l’une des meilleures vendeuses de bijoux de la marque pour laquelle elle travaille. Mais cette quadragénaire est toujours en quête de nouveaux challenges. Cette année, elle s’est fixé un objectif de chiffre d’affaire: 500 000 euros. Avec à la clé une prime de 5500 euros. “J’ai déjà remporté plein de cadeaux, des sacs, des voyages, mais jamais une prime. Je vais tout faire, j’y crois à 200%”. Mais son ambition n’est-elle pas un peu trop élevée ?

Enfin, Mathieu est un oiseau rare dans ce monde très féminin. Technicien nucléaire le jour, Mathieu vend de la lingerie et des jouets coquins le soir. Il s’est lancé il y a un an pour avoir un complément de revenus. Mais aujourd’hui il veut augmenter ses gains, et s’acheter le meuble de ses rêves. Sans pour autant organiser plus de réunions de vente. “L’autre solution pour avoir un petit peu plus d’argent ça va être de recruter et de monter une équipe”. Des vendeuses qui lui verseront des commissions. Va-t-il y arriver ?
Vendre plus pour gagner plus : nous avons passé plusieurs mois dans les coulisses de ce marché qui pèse près de 5 milliards d’euros.

Dernière modification le vendredi, 27 mars 2020 10:27