“Reportages découverte” : immersion à l’Institut Paul Bocuse samedi 23 mai sur TF1

Mis en ligne par jeudi 21 mai 2020 1304
“Reportages découverte” : immersion à l’Institut Paul Bocuse samedi 23 mai sur TF1

Dans le petit monde de la gastronomie, l’Institut Paul Bocuse est une référence. Dans son château de la banlieue lyonnaise, toujours en quête d’excellence, l’école forme chaque année plus de 1100 élèves, triés sur le volet. Pendant un an, les équipes de “Reportages découverte” ont suivi le parcours de quatre d’entre-deux. Ils viennent de milieux et de continents différents, mais tous aspirent au même rêve : obtenir le diplôme de l’Institut. Ce fameux sésame leur permettra de rejoindre, partout dans le monde, l’élite de la gastronomie et de l’hôtellerie.

Déterminés, ambitieux et passionnés, ces « toques modèles » ont la tête remplie d’étoiles.

A 18 ans, Louise veut devenir concierge d’un palace car « c’est un job où les femmes sont peu représentées ». Nous suivrons ses premiers pas dans un cinq étoiles pas comme les autres : le Royal, l’hôtel d’application de l’école... Dans cet univers feutré, il faut aussi bien savoir composer un bouquet de fleurs que parler plusieurs langues, cuire un œuf coque ou encore nettoyer une chambre, toilettes comprises... faire à la fois preuve de polyvalence et d’humilité.

Nicolas, ou le parcours d’un jeune surdoué. « Chez nous, c’est une affaire de famille. Ma tante est pâtissière et mon oncle est aux fourneaux ! » Attiré par la cuisine depuis l’âge de 8 ans, il a décidé de faire de sa passion un métier. Il est en dernière année de Bachelor et passe son diplôme. Dans ses pas, nous découvrons les cuisines de l’école mais aussi les coulisses du plus grand concours de cuisine au monde : le célèbre … Bocuse d’Or.

Victor change de vie. « Je viens d’avoir quarante ans, c’est l’âge idéal pour réaliser son rêve ». Il abandonne sa PME d’une trentaine de salariés pour se consacrer à sa passion : la cuisine. Durant 13 semaines, avec une dizaine de condisciples, il va suivre des cours intensifs avant d’ ouvrir son auberge à Valenciennes.

Zhangxu est venue de Chine pour apprendre la cuisine française. Son ambition : ouvrir son propre restaurant à Pékin. « Moi, je vais me consacrer uniquement à la grande pâtisserie française. Les chinois ne connaissent que les croissants. » Mais avant, elle va devoir apprendre le B-A BA du métier.

Ce film est une plongée au cœur de l’une des plus prestigieuses académies des arts culinaires de la planète. L’Institut fête cette année ses 30 ans.

Dernière modification le jeudi, 21 mai 2020 11:49