“Reportages découverte” : « Concours de toqués », dimanche 18 octobre sur TF1

Mis en ligne par samedi 17 octobre 2020 673
“Reportages découverte” : « Concours de toqués », dimanche 18 octobre sur TF1

On ne compte plus les concours de cuisine en France. Dans les grandes villes, les campagnes, les écoles… amateurs ou professionnels, ils sont de plus en plus nombreux à s’affronter devant les fourneaux. Compétition de prestige, concours de pizza, challenges d’écoles, la concurrence est de très haut niveau. Pendant plusieurs semaines, une équipe de “Reportages découverte” a suivi des passionnés qui tentent cette aventure. Pour certains, juste pour rire, d’autres en revanche jouent leur avenir…

Yohei et Thibault sont seconds dans des restaurants étoilés. Cette année, ils vont s’affronter dans l’un des concours gastronomiques les plus réputés au monde : le Prix International Taittinger. Ce concours récompense chaque année un jeune talent de la gastronomie. Yohei travaille dans un restaurant deux étoiles à Courchevel. Ce japonais est arrivé en France, il y a cinq ans. Depuis, il rêve de remporter ce prix. « Devenir un jour le meilleur chef Français, c’est ça mon objectif ! ». Pour cela, il est encadré par deux chefs d’exception et il compte sur son calme et sa sérénité pour faire partie des meilleurs.

A Carcassonne, Thibaut, son principal concurrent s’entraîne seul, essentiellement de nuit. « Je fais ce concours pour prouver aux gens qui m’entourent, que je réussis dans ce que je fais. Je vais peut-être dormir une heure cette nuit, mais quand je vais revenir, je vais me motiver tout seul, parce que j’ai envie de faire du bon et que les gens quand ils goûtent se disent, « c’est vrai c’est pas mal ! ». Mais Thibaut est beaucoup plus nerveux que Yohei. Il va devoir gérer sa fatigue et ses émotions, s’il veut réussir.

En Auvergne, Yohan lui ne fait pas de haute gastronomie, mais avec ses pizzas il vise toujours l’excellence. Il y a sept ans, cet ancien informaticien s’est reconverti pour devenir pizzaïolo, et s’est lancé dans les concours de pizza. Son objectif, cette année, est de faire partie des meilleurs pizzaïolos du monde. Avec sa femme Elodie, ils vont se confronter aux meilleurs et participer aux championnats du Monde de pizza en duo en Italie. Mais rien ne va se passer comme prévu ! « On n’est pas à l’aise, on n’est pas confort ! C’est ça le problème. On va être dans la précipitation et dans le stress jusqu’au bout du concours ! ». Le problème c’est que face à eux il y a les ténors de la pizza, des italiens à qui, dès le plus jeune âge, on a appris à faire voler la pâte…

A Orléans, Emeline, 19 ans, prépare un concours réservé aux meilleurs élèves des lycées hôteliers français avec Jean-Benoît son professeur de cuisine. « Elle ne s’arrête pas, elle est toujours à fond et ça c’est Emeline ! Elle est capable d’avoir cette volonté de fer, de se remettre en question et de repartir, c’est pour ça que c’est elle qui va en finale de concours. » Emeline aura seulement cinq heures pour préparer un plat digne d’un restaurant gastronomique, à base de truffes et de foie gras. Jean-Benoît va la pousser dans ses retranchements pour qu’elle puisse remporter le titre. En quelques semaines, la jeune élève sera propulsée dans la cour des grands. « Etre jugée par des professionnels, qui sont pour la plupart des étoilés, c’est ce qui me fait vraiment le plus peur ! », et devra surmonter ses doutes, si elle veut accéder à la plus haute marche du podium.

Entre espoirs, grandes joies, moments de doute et désillusions, nous avons suivi l’aventure de ces passionnés de cuisine, qui vont tout faire pour réaliser leur rêve.