“Grands Reportages” : « Aventures en famille et en musique », samedi 31 octobre sur TF1

Mis en ligne par jeudi 29 octobre 2020 848
“Grands Reportages” : « Aventures en famille et en musique », samedi 31 octobre sur TF1

Les orchestres de familles n’ont jamais été aussi nombreux en France. Quoi de plus beau que de jouer avec ses parents, enfants, cousins, grands-parents…. A tel point qu’un championnat de France des orchestres de familles vient d’être créé. De belles aventures qui, entre la vie de famille, les répétitions, les spectacles et les concours à préparer… assurent des moments de vie intenses. Pendant près d’un an, une équipe de “Grands Reportages” a suivi trois joyeuses tribus et partagé leur quotidien.

Jacques est le patriarche de la famille Rappoport. C’est lui qui est à l’origine du « Rappoporchestra » qui réunit aujourd’hui une vingtaine de membres de sa famille. « Le moyen pour créer un orchestre de famille, c’est premièrement d’aimer la musique, deuxièmement de faire des enfants, de transmettre l’amour de la musique à ses enfants et là c’est parti ! » raconte Charles, un de ses neveux. La famille a depuis plusieurs années le projet de partir au complet sur les traces de ses origines à Odessa, en Ukraine. Et c’est cette année qu’ils ont décidé de tenter l’aventure. Ils ont six mois pour récolter les fonds nécessaires au voyage de leur vie et pour cela ils vont devoir se produire pour la première fois de façon presque professionnelle… les erreurs ne seront plus permises.

Dans le Vaucluse, la Famille Seignez-Bacquet. Philippe, Frédérique et leurs trois enfants (Valentin 17 ans, Adélie 15 ans et Victor 8 ans) ont la musique chevillée au corps. Chez eux, c’est répétitions tous les jours, week-end compris. « Il faut installer la musique dans le quotidien, de la même manière qu’on déjeune le matin. On a toujours fait ça, voilà c’est une façon de vivre » explique Philippe.
Mais cette année la famille s’est lancée un nouveau défi : passer le Concours Musical des Familles qui se tient une fois par an à Paris. Ils espèrent bien se classer premier… la pression est mise.

A Dinan, en Bretagne, la musique soude aussi toute une fratrie. Cinq frères et sœurs ont monté un groupe pop-rock, « les Gad Zukes ». « C’était pas un choix qu’on a fait, c’est arrivé tout seul… dès que mon frère a commencé à jouer de la batterie, moi j’ai commencé la guitare un peu après , c’est juste un plaisir !!! ». Se faire connaître, c’est désormais l’objectif numéro 1 de la fratrie. Pour décrocher des dates de concerts cet été, ils partent démarcher des patrons de bars. Mais la concurrence est rude et avant de pouvoir jouer dans leur premier festival, les cinq frères et sœurs vont devoir se battre.