“Grands Reportages” : « Mariages démesurés à la mode Bollywood », dimanche 22 novembre sur TF1

Mis en ligne par vendredi 20 novembre 2020 615
“Grands Reportages” : « Mariages démesurés à la mode Bollywood », dimanche 22 novembre sur TF1

L’Inde est LE pays des mariages fastueux. Bien souvent arrangées par les familles, les unions se doivent d’être scellées dans la fête. Et toute la région doit en entendre parler. Il n'est pas rare de voir des familles dépenser plus d’un million d’euros dans des réjouissances, d'inviter des milliers de personnes pour plusieurs jours de célébrations mirifiques dans les palais des anciens maharajas ou dans les hôtels cinq-étoiles de la baie de Monaco. En coulisses, les organisateurs font de plus en plus fort, et rivalisent d’inventivité et d’extravagance. Parmi eux, des Français sont devenus des références, des « wedding planers » reconnus dans toute l’Inde pour la qualité des mariages et des fêtes qu’ils proposent. Pendant plusieurs mois, une équipe de “Grands Reportages” est entrée dans l’univers incroyable de ces mariages à la mode Bollywood.

Punit Jasoja est l’organisateur de mariages le plus couru d’Inde, demandé par les stars de Bollywood et les milliardaires. A Mumbai, il doit créer le décor du mariage du filleul de Mukesh Ambani, l’homme le plus riche d’Inde. Ce sera l’un des plus grands mariages de sa carrière : “Un grand mariage indien, ça veut dire des centaines, des milliers de personnes, des tonnes de nourriture. Tout doit être surdimensionné.” Avec son équipe, ils ont 3 semaines pour transformer l’hippodrome de Mumbai en un décor de mariage féérique et grandiose. Elephants, stars, des fleurs par millions, des spectacles hallucinants, rien n’est trop beau pour épater les milliers d’invités.

Akshita Bansal a 21 ans. Issue de la caste des Marwari, une grande lignée du Rajasthan, elle vient à peine de rencontrer son mari Himanchu… Un mariage arrangé par ses parents dont elle devra se montrer à la hauteur de la réputation : “En fait nos parents nous demandent avant si on veut aller avec tel ou telle personne... Il y a une petite pression... C’est mes parents qui l’ont choisi… Au-delà de moi et de mon mari, c’est l’union de deux familles, de deux clans, c’est cela que l’on célèbre”. Elle va passer par toutes les étapes traditionnelles d’un mariage indien, une semaine de fêtes fastueuses, où ils vont mettre en scène cette union.

Marc Treves est français, il côtoie les mariages indiens depuis 18 ans. C’est la coqueluche de la haute société Indienne, qui l’invite lui est son groupe de chanteurs pour animer les mariages les plus démesurés. S’offrir les services d’artistes ou de créateurs français, une tendance nouvelle dans les mariages indiens : “Depuis quelques années, les mariages indiens sont de plus en plus fous, c’est un symbole de puissance et de richesse, tout est permis, tout est possible, et est là pour réaliser les rêves les plus extravagants“.

Plongée dans l’univers surréaliste des mariages indiens.

Dernière modification le vendredi, 20 novembre 2020 17:55
Publié dans Infos